Sur l'île du Levant dans le Var, les naturistes dénoncent des contrôles policiers abusifs

Les naturistes de l'île du Levant dénoncent le "zèle" des policiers municipaux. / © MAXPPP / FRANK MULLER
Les naturistes de l'île du Levant dénoncent le "zèle" des policiers municipaux. / © MAXPPP / FRANK MULLER

Depuis le début de la saison, la tension monte entre les nudistes et la police municipale. Priés à plusieurs reprises de se rhabiller aux terrasses des restaurants, les naturistes lancent une pétition contre le "zèle des policiers". La Ville d'Hyères se défend d'un quelconque acharnement. 

Par Léa Bouquet

Tout est parti d'une pétition en ligne. Il y a quelques jours, les associations naturistes de l'île du Levant ont dénoncé sur le site change.org "le zèle des policiers sur les naturistes".

Les lanceurs d'alerte dénoncent des interventions répétées de la police municipale depuis le 14 juillet pour faire rhabiller les vacanciers nus sous peine de verbalisation. La terrasse du Bazar, magasin mythique du domaine naturiste d'Héliopolis au Levant, est notamment concernée. Pour les adeptes du naturisme, c'est l'incompréhension.

Face à ces accusations, la Ville d'Hyères se justifie. Elle se défend de vouloir s'acharner sur les nudistes et explique vouloir simplement faire appliquer la loi

 

Le nudisme, réglementé par des arrêtés


Plusieurs arrêtés municipaux réglementent depuis la fin des années 70 la pratique du nudisme sur l'île du Levant. Comme on peut le voir sur cette carte, être nu est obligatoire, libre ou interdit en fonction des zones
 
© Facebook Île du Levant officiel
© Facebook Île du Levant officiel

A ces arrêtés s'ajoute un courrier de 2014 du député-maire LR de Hyères Jean-Pierre Giran. Dans cette lettre, adressée à l'adjoint Jean-Louis Viale, l'élu explique que pour des raisons de "tradition", "la nudité autour des piscines et des terrasses des hôtels et des hébergeurs studios" est tolérée
 
© Associations de naturisme du Levant
© Associations de naturisme du Levant

"La terrasse du Bazar entre dans ce cadre-là, puisque cet établissement fait de la location de studios", explique Thierry Astolfi, président de l'association Le Levant Naturiste. A son sens, il n'est donc pas justifié que des policiers interviennent sur la terrasse de cet établissement. 

 

La question de l'hygiène


"En plus, nous veillons toujours à mettre un paréo ou une serviette sur notre chaise pour des questions d'hygiène", raconte Sébastien, un habitué de l'île du Levant. 

Fabrice Werber, directeur de la prévention et de la sécurité à la Ville d'Hyères, contredit cette version. "C'est faux, beaucoup s'assoient sans serviette ou paréo", avance-t-il. "Nous nous devons de faire respecter des règles d'hygiène strictes, sur le continent comme au Levant."

La mairie explique également que les nudistes sont autorisés à traverser certains lieux, comme la place du village, mais n'ont pas l'autorisation d'y rester. "Or, beaucoup de naturistes occupent aujourd'hui cette place. Ils ne la traversent pas, ils y restent pour discuter. Dans ce cas-là, ils ont l'obligation d'être habillés... d'où l'intervention de la police", rapporte Fabrice Werber.

Une version démentie du côté naturiste, qui affirme que les vacanciers ne stationnent pas sur la place sans vêtements. 

Le directeur de la prévention et de la sécurité n'apporte en revanche pas de réponse claire, sur la tolérance accordée aux hôtels-restaurants fréquentés par les nudistes. 

 

Des renforts de la police ? 


Thierry Astolfi de l'association Le Levant Naturiste déplore également un renforcement policier sur la période du 14 juillet au 15 août. Selon lui, celui-ci n'est pas justifié et perturbe la tranquillité des baigneurs. 

"Il faut savoir qu'au plus fort de la saison, nous sommes au grand maximum 1000 vacanciers sur le domaine d'Héliopolis, nous n'avons absolument pas besoin de deux policiers supplémentaires !", s'exclame-t-il. 

La Ville d'Hyères confirme le renfort des effectifs de police, mais le justifie par une demande des riverains de l'île. "Nous n'avons pas mis plus de policiers pour contrôler les naturistes, mais pour pouvoir agir plus rapidement en cas d'incident au Levant", explique Fabrice Werber. Ce dernier rappelle toutefois sa volonté de faire appliquer la loi. 

Les adeptes du naturisme de leur côté espèrent un retour rapide à la sérénité dans leur petit coin de paradis. La fête de naturisme se tiendra le 28 juillet prochain au Levant.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus