Un troisième cas de virus Zika découvert à Hyères

L'Aedes albopictus, plus communément appelé moustique tigre, est apparu dans les Alpes-Maritimes en 2004 et n'a cessé de se développer depuis. / © AFP PHOTO / EID MEDITERRANEE
L'Aedes albopictus, plus communément appelé moustique tigre, est apparu dans les Alpes-Maritimes en 2004 et n'a cessé de se développer depuis. / © AFP PHOTO / EID MEDITERRANEE

Les recherches menées par l'Agence régionale de santé (ARS) dans le quartier Godillot, à Hyères, ont permis de repérer un troisième cas de contamination par le virus Zika. Cette personne est désormais guérie. Une nouvelle enquête doit être menée en novembre pour étudier la circulation du virus.

Par Hugo Lemonier

Une troisième personne a été contaminée par le virus Zika au début du mois d'août, à Hyères. La victime, désormais rétablie, vit également dans le quartier Godillot, à deux pas des deux cas repérés précédemment par l'Agence régionale de santé : "Il s'agit de cas groupés", commente l'ARS. "L'épisode est maintenant terminé."

Une enquête doit encore être réalisée dans le quartier Godillot, les 14 et 15 novembre prochains, par les chercheurs de l'ARS pour "documenter la circulation du virus". Une réunion d'information se tiendra le 7 novembre à ce sujet, le lieu n'est pas encore communiqué par l'agence.

"Au cours de cette prochaine étude, il est possible que nous repérions d'autres cas, notamment asymptomatiques, c'est-à-dire ne présentant pas de symptômes", estime l'ARS.

Ces cas de Zika constituent les premières contaminations autochtones en France métropolitaine en 2019. On parle de cas autochtone quand la personne a contracté la maladie sur le territoire national. Le virus est transmis par le moustique tigre, l'Aedes albopictus, présent dans les Alpes-Maritime depuis 2004.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus