Le meurtrier des gendarmes de Collobrière agresse un surveillant à la prison de Château-Thierry

Publié le Mis à jour le
Écrit par Coralie Chaillan
L'intérieur de la prison de Château-Thierry (Aisne), le 26 août 2010. REMI WAFFLART / MAXPPP
L'intérieur de la prison de Château-Thierry (Aisne), le 26 août 2010. REMI WAFFLART / MAXPPP © MAXPPP

Condamné à la réclusion criminelle à perpétuité assortie d’une période de sûreté de 30 ans, Abdallah Boumezaar a comparu jeudi, devant le tribunal correctionnel de Soissons pour violences aggravées à l'encontre d'un surveillant. Il écope de six ans ferme qui viennent s'ajouter à la période sûreté.

Selon France Bleu Provence, les faits se sont produits lors d'une escorte pour le mener à la douche, mardi. C'est là que le détenu s'en est violemment pris à un surveillant, lui assénant un coup de couteau, une arme fabriquée artisanalement. Le surveillant est rentré des urgences avec 13 points de suture à la gorge et neuf jours d'ITT.

Il y a 7 ans, il avait tué Audrey Berthaut et Alicia Champlon

Abdallah Boumezaar est le meurtrier des deux femmes gendarmes de Collobrières, Audrey Berthaut et Alicia Champlon. Pour ces meurtres, l'homme avait été condamné à la peine maximale en France : la prison à perpétuité assortie d'une période de sureté de 30 ans. Avec cette nouvelle agression, il écope d'une peine de six ans ferme supplémentaire.

Pour les familles, pour les amis d'Audrey et Alice, cette agression fait remonté à la surface des souvenirs terribles. Cette personne est incontrôlable, incapable d'apprivoiser ses démons. Il est pour nous, impossible d'imaginer qu'Abdallah Boumezaar soit libéré un jour. - Gilles Bidaut, Président de l'association Étoiles bleues.

L'association Etoiles bleues a été créée en soutien aux familles Audrey Berthaut et Alicia Champlon. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.