Municipales à Saint-Maximin-la-Sainte-Baume : le divers gauche Alain Decanis bat la droite dans le Var

Publié le Mis à jour le
Écrit par Laurent Verdi, Léa Bouquet & ALH
© France Télévisions

Trois listes s'affrontaient pour ce second tour des élections municipales ce 28 juin à Saint-Maximin-la-Sainte-Baume, dans le Var. Le candidat Alain Decanis, à la tête d'une liste de gauche, a remporté le scrutin avec 47,49 % des suffrages.

Ils étaient trois à s'affronter ce dimanche 28 juin à Saint-Maximin-la-Sainte-Baume : Christine Lanfranchi-Dorgal, candidate divers droite, Vesselina Garello, investie par La République En Marche et Alain Decanis à la tête d'une liste de gauche. C'est ce dernier qui remporte le second tour avec 47,49 % des suffrages exprimés. Son opposante de droite recueille 36,97 % des voix. La candidate de la majorité est loin derrière avec un résultat de 15,54 %.

Christine Lanfranchi-Dorgal ne reprendra donc pas le flambeau de son père, Horace Lanfranchi, qui avait choisi de ne pas se représenter. Ancien président du Conseil général du Var, ce Corse a marqué la vie de sa commune et du département.

L'abstention à Saint-Maximin est de 55,2 % pour ce second tour. 

A l'issue de cette élection, la liste d'Alain Decanis gagne 25 sièges au conseil municipal. La République en Marche en possèdera deux, la droite six.

Alain Decanis n'avait pas débattu sur notre antenne

C'était une triangulaire mais seules les deux candidates avaient accepté de débattre sur le plateau de France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur le vendredi 19 juin : Christine Lanfranchi-Dorgal (liste Union pour Saint-Maximin 2020) et Vesselina Garello, tête de liste de Saint-Maximin pour vous. Alain Decanis, de Notre seul parti c'est Saint-Maximin, n'avait alors pas souhaité se joindre à elles.

Quels étaient les enjeux de ce débat ?

  • L'économie et la crise

"La crise a mobilisé beaucoup de ressources, beaucoup d'engagement de chacun et la crise n'a fait qu’amplifier ce qui se passait sur Saint-Maximin, la solidarité, le lien social et le dialogue" affirme la sénatrice du Var Christine Lanfranchi-Dorgal.
L'autre candidate explique avoir également participé à l'effort de solidarité : "Avec mon équipe, on a essayé de se rendre utile durant cette crise. On a créé une plateforme de course en ligne à Saint-Maximin avec 25 commerçants".
Le défi économique
 "En tant qu'élu, on avait déjà mis en place plusieurs choses avec la communauté de la Provence Verte et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur" pour Christine Lanfranchi-Dorgal. Entre 200 à 500 000 débloqués sans compter l'aide de la région qui sera beaucoup plus importante selon elle. 
Pour son adversaire, il faut exonérer les entreprises d'une partie des impôts locaux et que l’état participe à alléger les cotisations foncières au niveau des entreprises du tourisme. Les baisses d'impôts sont décidées en conseil communautaire, il faudra pour le prochain maire, représenter la ville dans ce conseil pour être entendu. 
Vesselina Garello explique que le projet d'une zone économique supplémentaire est à l'arrêt pour des raisons écologiques. Proche de l'autoroute, Saint-Maximin pourrait être un carrefour économique pour de nombreuses entreprises, "le paradoxe c'est qu'on ne peut pas attirer ces entreprises car on manque de zone d'activités" ajoute la candidate soutenue par LREM. Elle souhaite une nouvelle zone, pas forcément à Saint-Maximin mais proche de la ville.
Son adversaire répond que "le parc d’activité du chemin d'Aix a été labellisé et va être étendu". Cela reste encore une compétence de la communauté d'agglomération rappelle-t-elle. Elle ajoute que la ville est très attractive pour les entreprises. 

  • Le cœur de ville

Il y a à peu près 20% de locaux vides dans le cœur de ville selon Vesselina Garello qui affirme que son projet est le seul a être chiffré. "Sous la piscine c'est un projet à plus long terme", dans 18 mois, "j'ai eu la confirmation écrite du président de la communauté d'agglomération". Son adversaire affirme que rien n'est mentionné à ce sujet car elle a lu aussi ce courrier. 
"Ce sont des très petites surfaces" qui sont vides selon l'ancienne maire de Saint-Maximin, ce qui n'attire pas forcément les entreprises et les commerces plus grands. Christine Lanfranchi-Dorgal affirme que la demande est là mais que l'étroitesse des locaux ne convient pas.
Vesselina Garello s'exclame : "On a plusieurs événements traditionnels qui ne sont plus organisés, la Saint-Vincent, le salon du livre, le salon d'art contemporain". Je pense que la ville s'est appauvrie en matière d'animation". Elle veut plus d'événements pendant la période d'été et tout au long de l'année. 
Monument symbolique de la commune, le Couvent Royal est fermé, les deux candidates déplorent l'échec du projet hôtelier et rejettent la responsabilité au département du Var.

 

  • Le logement 

"Les prix du logement sont assez chers à Saint-Maximin", Vasselinna Garello explique qu'il manque beaucoup de logements sociaux à Saint-Maximin, 5% au lieu des 25% prévus par la loi SRU.
Christine Lanfranchi-Dorgal précise que la ville ne paie pas de pénalités, "On a 350 logements sociaux en prévision" ajoute-t-elle.

  • La santé et l'écologie

Vasselinna Garello propose une mutuelle communale à la carte pour réduire les tarifs. Elle propose aussi d'offrir des places de cinéma et parle d'urgence de se tourner vers les produits locaux avec des circuits courts.

"Là où c'est possible on le fera" affirme Christine Lanfranchi-Dorgal à propos des pistes cyclables. On peut promettre des pistes mais il faut l'espace selon la candidate. Vasselinna Garello dit qu'elle partage l'avis de son adversaire mais elle enchaîne en disant que l'ancienne maire "ressort ses vielles promesse, complexe sportif toujours pas là, le complexe aquatique non plus...."

Ce à quoi Christine Lanfranchi-Dorgal qu'elle a tenu tout son programme de 2014. "On ne peut pas mentir et promettre n'importe quoi", "il faut avoir expérience" ajoute-t-elle.

Revoir le débat en intégralité :

Des enjeux dès le premier tour

Christine Lanfranchi-Dorgal (liste Union pour Saint-Maximin 2020) a obtenu 27,92 % des votes au premier tour. Face à elle Vesselina Garello, soutenue par La République en Marche. La tête de liste de Saint-Maximin pour vous a obtenu 16,62% des voix au premier tour. 

Menée par Alain Decanis, conseiller municipal de Saint-Maximin et conseiller à la communauté d'agglomération de la Provence Verte, la liste Notre seul parti c'est Saint-Maximin avait obtenu 27,03% des voix au premier tour, un score très proche de celui de Christine Lanfranchi-Dorgal.

Débat sur nos antennes 

Après la crise sanitaire liée au coronavirus, la campagne inédite pour le second tour des élections municipales du 28 juin s'est déroulée sur les 24 antennes régionales de France 3, plus que jamais le lieu du débat démocratique. Des débats dans plus de 200 villes de France étaient organisés à quelques jours de ce second tour des élections municipales.
Carte interactive des débats proposés par les rédactions régionales de France 3 sur tout le territoire :

Plus d'infos sur le second tour à Saint-Maximin-la-Sainte-Baume sur franceinfo

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.