• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Pignans (Var) : noyade d'un enfant dans une piscine

Clôtures, alarmes, couvertures... la sécurisation des piscines est obligatoire depuis janvier 2004 (photo d'illustration) / © cc
Clôtures, alarmes, couvertures... la sécurisation des piscines est obligatoire depuis janvier 2004 (photo d'illustration) / © cc

Un petit garçon de deux ans est mort noyé ce mardi soir dans une piscine de Pignans, dans le Var. Un médecin des pompiers est intervenu, un hélicoptère a été mobilisé mais l'enfant n'a pas pu être sauvé.

Par Nathalie Deumier

L'enfant se baignait dans une piscine hors sol, de 4 mètres sur 1m50, une petite piscine dans le jardin. Ses parents avaient demandé à sa soeur de le surveiller. Mais elle est entrée dans la maison et n'a pas réalisé ce qui se passait. Les pompiers n'ont pas pu réanimer le petit garçon âgé de deux ans.

C'est ce que les professionnels appelent un "défaut de vigilance". C'est très fréquent dans les cas de noyade. Cet été, dans le secteur de Draguignan, 3 autres personnes se sont noyées, dans le lac de Sainte-Croix et dans une piscine à Flayosc.

Souvent, les gendarmes constatent des négligences de la part des propriétaires. Ceux-ci louent (cher) leur maison avec piscine pendant l'été mais n'investissent pas dans les dispositifs de sécurité.

Depuis janvier 2004, sécuriser sa piscine est obligatoire. Plusieurs dispositifs existent :
- L’alarme sonne si quelqu'un chute dans la piscine ou s’en approche.
- La couverture de sécurité (volet ou bâche) se déroule sur l’eau. Elle doit être assez solide pour retenir un enfant. 
- La barrière ou clôture de piscine permet de fermer totalement l’accès au bassin.
- L’abri rend le bassin inaccessible : il devient presque une piscine intérieure.

Ces dispositifs doivent se conformer aux exigences minimales de sécurité indiquées par les normes AFNOR.

A lire aussi

Sur le même sujet

Stéphane Gauberti (06)

Les + Lus