Il y a quarante ans, le 27 janvier 1983, Louis de Funès, disparaissait à l’âge de 68 ans après avoir fait se tordre de rire la France et au-delà. La Grande Vadrouille, la série des Gendarmes de Saint-Tropez ou des Fantomas, Les aventures de Rabbi Jacob ou l’Aile ou la cuisse font partie au patrimoine du cinéma et aussi de la région Provence Alpes-Côte d'Azur. Coup de projecteur sur les lieux en lien avec le comique.

Il fait partie du patrimoine cinématographique français. Avec plus de 140 films à son actif, Louis de Funès a attiré 270 millions de spectateurs dans les salles de cinéma, et plus de 400 millions devant leur télévision. 

" La Grande Vadrouille", c'est lui, la série des "Gendarme" aussi. Il y a aussi " Le Petit Baigneur", les "Fantomas", "l'Aile ou la cuisse" sans oublier " l'Avare " avec Yves Montand. Sans oublier, "La folie des Grandeurs" et "Les aventures de Rabbi Jacob" ! 

Impossible de citer toute la filmographie de Louis de Funès. Né le 31 juillet 1914 à Courbevoie, mort le 27 janvier 1983 à Nantes, le comédien d'origine espagnole a joué dans plus de 140 films, ce qui a fait de lui l'acteur comique le plus célèbre du cinéma français de la seconde moitié du XXe siècle.

Petit tour d'horizon de sa présence" en Côte d'Azur :

Un musée à Saint-Tropez


En 2016, un musée de la Gendarmerie a ouvert ses portes, dans l'ancienne gendarmerie de Saint-Tropez, décor de la série des "Gendarmes". Il n'est pas iniquement dédié à l'acteur, mais forcément, depuis 1964, Louis de Funès EST Cruchot dans Le gendarme de Saint-Tropez. De son prénom, Ludovic d'ailleurs !

En 2016, un musée de la Gendarmerie a ouvert ses portes, dans l'ancienne gendarmerie de Saint-Tropez, décor de la série des "Gendarmes". 

Un autre à Saint-Raphaël

Toujours dans le Var, non loin de là, à Saint-Raphaël, un autre musée lui est entièrement dédié.

Le choix du lieu peut paraître surprenant, mais le fils de Louis De Funès avait expliqué à nos confrères de Var Matin que sa fille a contacté la mairie de Saint-Tropez. La lettre qu'elle a envoyée était restée sans réponse. 

Sa famille a donné à ce musée varois une collection de souvenirs qui avait été présentée dans un premier musée, situé dans l'ancien château de l'acteur au Cellier. Il avait fermé, car le bâtiment n'entrait plus au giron familial.

"Lorsque le musée du Cellier a fermé, notre famille a reçu de nombreux messages de personnes déçues qu'aucun lieu en France ne soit consacré à mon grand-père. À son image, ce nouveau musée sera élégant, intelligent, tout en étant divertissant. Le souhait de milliers de Français et de la famille va se concrétiser", précise Julia la petite-fille de l'acteur.

Ce musée permet d'en savoir un peu plus sur ce comédien grâce à des photographies personnelles, des souvenirs de tournages, des extraits de films et d'interviews. 

350 documents et objets y sont exposés.

En passant par La Motte...

En passant par la Motte dans le Var (encore !), ayez une pensée pour lui à ce niveau... A ce passage à niveau...

La gare qui ne voyait plus passer que quelques trains de marchandises depuis les années 90 a été détruite en novembre 2020.

Elle fut le décor à deux reprises de films incarnés par Louis de Funès.   Elle apparaît pour la première fois dans "le Corniaud" en 1965. Censée se trouver à 15 km de Carcassonne, c'est en fait le passage à niveau de la petite gare de La Motte Sainte-Roseline qui passe à l'écran. 
Bourvil et De Funès se pourchassent. Le premier passe tout juste à la fermeture des barrières et exulte, le second, dépité, se retrouve bloqué.

En 1968, le passage à niveau est à nouveau choisi dans " Le gendarme se marie", Louis de Funès passe cette fois alors que les barrières se referment et finit le trajet en décapotable sur les routes varoises. 
 

Des promenades touristiques sont aussi organisées dans le Var pour aller sur les traces de... Duchemin (vous avez la réf ? ).

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité