Candidat aux législatives dans le Var, Eric Zemmour répond à nos questions

Publié le Mis à jour le
Écrit par Margaux Delaunay et Laurent Verdi

Eric Zemmour se lance dans la bataille des législatives dans le Var. Il sera en effet candidat dans la circonscription de Saint-Tropez. Il a répondu aux questions de France 3 Côte d'Azur ce 12 mai, jour de son meeting à Cogolin.

Cela faisait plusieurs semaines que le leader du parti "Reconquête !" faisait planer le doute sur sa candidature aux législatives qui auront lieu les 12 et 19 juin.  

"Ce sera à Paris ou dans le Var", avait-il déclaré au micro de nos confrères de BFMTV. Ca sera dans le Var, plus précisément dans la 4e circonscription, qui comprend notamment la commune de Saint-Tropez .

Ce jeudi 12 mai sur France 3 Côte d'Azur Eric Zemmour a expliqué les raisons de sa candidature. 

Il n’y a pas de parachutage pour un citoyen français. Je viens depuis très longtemps dans le Var. Je suis un méditerranéen. J’aime le sud je me sens ici chez moi. J’ai commencé ma campagne dans le Var, j’ai donné mon premier meeting dans le Var pour la campagne présidentielle.

Eric Zemmour à Cogolin ce 12 mai.

Face au candidat du Rassemblement National Philippe Lottiaux qui l’accuse de diviser la droite, il répond : "J'ai été le seul à demander l’union à droite. Qu’on ne vienne pas me dire que c’est moi le diviseur".

Eric Zemmour ajoute : "J’ai eu le geste de ne pas mettre de candidat Reconquête face à Marine Le Pen, Nicolas Dupont-Aignan et Eric Ciotti."

Le candidat s'est aussi exprimé sur ses réseaux sociaux "Je mènerai notre beau et grand combat aux côtés de nos 550 candidats." 

C'était la seule circonscription du mouvement dont on ne connaissait pas encore le nom du candidat : 

Il se présente parce qu'un chef doit montrer l'exemple

Patrick Isnard, coordonnateur du mouvement

Un choix loin d'être anodin 

Pour l'élection présidentielle, au premier tour, Eric Zemmour avait enregistré un score plus élevé dans le Var que la moyenne Nationale.  Près de 13,25 % des suffrages, contre 7% seulement  en France. 

C'est à Toulon qu'Eric Zemmour avait débuté la campagne de promotion de son livre, avant de se lancer dans la présidentielle. Puis il était revenu dans le Var le 6 mars, à cette occasion Marion Maréchal avait affirmé son soutien au parti Reconquête ! 

Annonce officielle à Cogolin  

Eric Zemmour a officialisé sa candidature, ce jeudi 12 mai, sur la commune de Cogolin.  Aux côtés du maire, Marc-Etienne Lansade, ancien du FN, et soutien de la première heure dans le Var du candidat. C'est aussi le fief de la députée Renaissance sortante, Sereine Mauborgne, candidate à sa réélection.

"Je ne me voyais pas mener le combat de l'arrière", a justifié en soirée l'ancien éditorialiste du Figaro et de CNews sur une plage à Cogolin, devant environ 200 partisans, parmi lesquels le maire ex FN de la ville Marc Etienne Lansade ou les
anciens identitaires Damien Rieu et Jérémie Piano.

La candidate s'était imposé face à Philippe Lottiaux, candidat du RN en 2017, avec 55 % des suffrages. 

La réaction du maire de Toulon 

Le maire de Toulon, Hubert Falco, proche de la majorité présidentielle n'a pas hésité à réagir à l’annonce de la candidature d’Éric Zemmour dans la quatrième circonscription du Var. "J’avoue avoir un haut-le-cœur à l’idée qu’elle puisse passer aux extrêmes", a t-il déclaré. 

Dans un communiqué, il précise également : "Le Var pour lequel je me suis tant battu est une terre de tradition, de culture, d’histoire et de savoir-faire, c’est l’épicentre et le point d’équilibre de notre département."

Avant de conclure : "j’en appelle à la responsabilité de chacun pour ne pas faire l’erreur de se diviser et pour savoir s’unir afin que ce cœur de notre département continue à battre au rythme d’un Var ouvert sur l’avenir sachant rester uni, et solidaire." 

 Le maire avait quitté le parti les Républicains en mai 2021.