• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Miss Côte d'Azur 2018 est varoise !

Caroline Perengo, avec Miss France 2018 et Miss Côte d'Azur 2017. / © MAXPPP / Frank Muller
Caroline Perengo, avec Miss France 2018 et Miss Côte d'Azur 2017. / © MAXPPP / Frank Muller

Caroline Perengo, 22 ans, représentera la Côte d'Azur au concours Miss France en décembre prochain. Qui est-elle ? On vous dit tout !

Par Léa Bouquet

Elle a décroché la couronne samedi soir, face à 15 autres concurrentes. Caroline Perengo, 22 ans, vient d'être élue Miss Côte d'Azur 2018.
Elle succède ainsi à Julia Sidi Atman, Miss Côte d'Azur 2017. 

"J'ai ressenti une immense joie le soir de l'élection", confie-t-elle à France 3. "Je suis très fière de représenter la Côte d'Azur". 

Le comité Miss France a félicité la nouvelle reine de beauté sur son compte Facebook après son élection. 

La jolie brune habite Saint-Tropez, mais est originaire de Tourves dans le Var. Une fierté pour ce petit village de l'arrière-pays ! 
 

Caroline avait été élue Miss Cogolin en 2017 et s'est présentée à l'élection de Miss Provence, avant de tenter le concours de Miss Côte d'Azur.
"Depuis toute petite, l'univers des miss me passionne", explique-t-elle.

Depuis l'âge de 14 ans, la jeune femme se passionne pour le mannequinat. Elle pratique également régulièrement le tennis, avec ses parents et ses frères. 

 
 

Une publication partagée par Caroline Perengo (@carolineperengo) le 7 Août 2016 à 8 :47 PDT



La jeune femme est diplômée d'un Bac+2 en techniques de commercialisation de l'IUT de Toulon, et voulait commencer une licence en septembre. Mais avec son élection, ses plans sont désormais chamboulés : "Je préfère me laisser quelques mois pour me concentrer sur le concours Miss France", se justifie-t-elle. 

En décembre prochain à Lille, Caroline tentera de décrocher le titre tant convoité face à 30 autres candidates. Si elle est élue, la jeune femme souhaiterait s'engager pour la recherche contre la maladie d'Alzheimer en hommage à sa grand-mère, décédée début 2018. 


Ma grand-mère est partie à cause de cette maladie. Elle croyait beaucoup en moi, c'est pourquoi j'ai envie d'aller jusqu'au bout du concours. 
 

Et quand on demande à la jeune femme si elle pense gagner l'élection, il n'y a aucun doute : "Bien sûr que je vais gagner ! En tout cas, il faut y croire et tout faire pour y arriver". 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Label Tourisme et Handicap, état des lieux.

Les + Lus