• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Pampelonne : le nouveau visage de la plage mythique

Le réaménagement des plages de Pampelonne, photo du 8 avril / © Sebastien Botella/MAXPPP
Le réaménagement des plages de Pampelonne, photo du 8 avril / © Sebastien Botella/MAXPPP

Cette plage de sable fin est l'une des plus célèbres de France. Avec l'application de la loi littoral, le site se dessine un nouveau rivage et entame une nouvelle page de son histoire. 

Par June Raclet

Pampelonne, c’est une plage de sable fin de 7 km de long en forme de croissant à Saint-Tropez, qui mêle détente, fêtes et show business.

Les stars à Pampelonne

Dans les années 1990, Pampelonne est un lieu incontournable pour les stars : Johnny Hallyday, Sylvester Stallone, Elton John, Paris Hilton…  Les célébrités veulent toutes se montrer sur cette plage, où tout a commencé dans les années 1950.

Pampelonne est alors une plage sauvage. Roger Vadim tombe sous son charme et décide d’y tourner le film " Et Dieu… créa la femme ", succès mondial avec Brigitte Bardot. Pampelonne devient alors l’endroit à la mode. 
 
 

Un réaménagement plus écologique 

Sur ce site classé espace naturel remarquable, il faut limiter l’impact des travaux, dans le respect de l’environnement.

Le réaménagement se fait à l'aide de chevaux de trait, les matériaux utilisés sont issus de la région : cloisons en bois de châtaignier, toiture en bruyère… Tout est fait pour garder l’esprit de ce bout de nature.

Patrice de Colmont, propriétaire du Club 55 à Ramatuelle :

Ici, il y a un grand soucis du respect de la nature. Avec ce réaménagement, l’esprit du lieu perdure. C'est le brouillon du paradis.
 

Un business important

Le défi est esthétique et environnemental. Pour conserver l’authenticité de Pampelonne, le bois structure la plupart des bâtiments sur la plage. Les dernières innovations techniques permettent l’autonomie énergétique.

Sur la vingtaine d’établissements autorisés, les 14 qui dépendent du domaine public maritime devront être démontés et reconstruits tous les 6 mois.

Si tout est fait pour préserver cet endroit, c’est aussi parce que c’est un énorme business. 30 000 personnes par jour viennent s’y prélasser en saison. Et les nouvelles infrastructures risquent bien d’attirer plus de monde encore.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Avignon, une journée au Festival 2019

Les + Lus