Hiver solidaire. Les Coiffeurs du cœur, aux petits soins pour les plus démunis

L'association les coiffeurs du cœur propose bénévolement depuis plusieurs années des maraudes pour proposer des coupes de cheveux aux plus démunis. Cette association a été créée dans le Var et sillonne le département une fois par semaine pour proposer ses services. En ce 1ᵉʳ février, 70 ans après l’appel de l’abbé Pierre, exemple de la solidarité en France.

Comme chaque semaine Hélène Boiron sillonne le Var pour coiffer les plus démunis. Elle est l'une des fondatrices de l'association la Coiffure du cœur. Une belle initiative que France 3 Côte d'Azur a décidé de mettre en avant à l'occasion des 70 ans de l'appel contre la pauvreté effectué par l'Abbé Pierre lors de l'hiver 1954.

Ce soir-là, Hélène Boiron a installé son salon de rue à la Seyne-sur-Mer, aux côtés de deux autres coiffeurs bénévoles. Elle explique : "Nous offrons des coupes de cheveux et des tailles de barbes aux personnes les plus démunies et sans abris, le soir dans les centres-villes."

"On est là pour eux"

Le salon de rue prend forme. Chacun des professionnels sort de sa voiture tables et chaises qu'ils disposent en rond. Les habitués et les nouveaux se pressent pour prendre place sous leurs ciseaux et tondeuses. Les Coiffeurs du cœur enchaînent les coupes pendant deux heures.

"On est là pour eux, pour leur apporter ce qu'ils ont envie d'avoir comme une belle coupe comme dans un autre salon"

Hélène Boiron

Après la coupe, les bénévoles effectuent un geste tout en douceur en passant délicatement sur la figure de chacun une lingette. Sur les visages des "clients", de grands sourires s'affichent. Jocelyne, qui s'est fait coiffer ce soir-là par Hélène, déclare au micro de France 3 Côte d'Azur : "J'aime bien cette amitié, au moins, elle est pure et sincère, elle ne cherche pas à tromper les gens".

Au cours de cette soirée-là, deux autres coiffeurs bénévoles effectuent des gestes doux et maîtrisés. "L'idée, c'est que ça ne s'arrête pas et que ça perdure dans le temps et qu'il y ait de plus en plus de coiffeurs qui viennent nous rejoindre", espère Ludovic Pontone, coiffeur bénévole dans l'association.

Tout arrêter pour créer l'association

Aujourd'hui, les coiffeurs du cœur sont aussi présents à Marseille, à Lyon et à Tarbes, mais aussi à Paris. L'action s'est considérablement étendue depuis son commencement, une vraie fierté pour la fondatrice de l'association.

Auparavant, elle travaillait dans un salon de coiffure au sein d'un EHPAD. En 2017, elle tombe malade et doit surmonter cette épreuve. Elle fait alors une rencontre "inattendue", qui la "transforme".

Elle raconte : "Oui, j'ai rencontré Dieu et ça m'a transformée et j'ai reçu énormément d'amour. Il y a eu un avant et un après. Avant, j'étais une personne qui aimait bien tout ce qui brillait, qui était dans le paraître et qui aimait bien consommer. J'étais centrée sur moi et tout ce qui m'était personnel. Ça m'a bien secoué et c'était évident qu'il fallait que je partage cet amour qu'il m'avait offert." Elle décide alors de tout arrêter et de travailler autrement avec les Coiffeurs du cœur...

Chaque année depuis 2019, aux côtés d'une quarantaine de bénévoles, l'association effectue pas loin de 8 000 coupes.

Avec Cédric Cottaz 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité