A Toulon, l'hôpital Sainte Musse rouvre des blocs opératoires dès la semaine prochaine

Publié le Mis à jour le

Le 12 avril dernier, le centre hospitalier avait fermé plusieurs salles d'opérations suite à un taux d'absentéisme de 50 % du personnel de bloc. La sécurité des patients n'était plus assurée et des interventions avaient été reportées.

A Toulon, la direction de l'hôpital Sainte Musse a organisé une conférence de presse ce mercredi 20 avril pour l'annoncer. A compter de la semaine prochaine et jusqu'au 16 mai, certaines interventions reportées depuis le 12 avril dernier faute de personnel (ou assurées au CHU de Marseille pour les plus urgentes) seront reprogrammées. La direction a fait appel à des agences d'intérim pour trouver des vacations d' infirmiers de blocs opératoires, qui assistent les chirurgiens.

Du coup, il y aura plus de blocs opératoires opérationnels, 4 à 5 pour les interventions programmées contre 2 à 3 depuis le 12 avril.

La direction l'affirme, réduire de manière temporaire l'ouverture de salles opératoires est une décision qui a été prise après la recherche de "solutions en interne et en externe", mais impossible de trouver du personnel pendant les vacances.

A noter que pendant cette période, les urgences, la maternité, l'endoscopie et la cardiologie opérationnelle ont continué à fonctionner tout comme le bloc de l'hôpital de Hyères.

Des IBODE, ces infirmiers spécialisés

Cette situation de tension s'explique, et elle existe dans tout le pays. Pendant les deux années et demi de Covid, le personnel a été très mobilisé avec des conditions de travail très impactées. L'hôpital Sainte Musse compte 59 équivalents temps plein d'infirmiers de bloc opératoire. Près de la moitié était absents ce 12 avril dernier (longue maladie, grippe, Covid, brun out...). Ces postes ne sont pas facilement remplaçables. Ces IBODE, c'est leur nom, nécessitent des compétences bien particulières. Il y a bien des infirmiers IBODE en formation jusqu'en juillet prochain à l'hôpital Sainte Musse, mais ils doivent travailler en doublure, ce qui ne pouvait plus être le cas ces derniers temps. 

Des mesures à moyen terme

La direction annonce par ailleurs qu'elle accompagnera les équipes du bloc dans les réunions de programmation hebdomadaire. A la clé : l'amélioration de l'organisation logistique, et donc de la qualité de vie des personnels. Elle compte par ailleurs chercher du personnel et il faudra être convaincant et attractif pour trouver des IBODE car la demande est forte dans tout le pays.