Huit hommes mis en examen suite à la mort d'un militaire frappé par les vigiles d'une discothèque dans le Var

Suite au drame survenu à Solliès-Pont dans le Var, dans la nuit du dimanche 27 août, des vigiles d'une boite de nuit sont suspectés d'avoir tenté de dissimuler le corps de la victime. Ils sont mis en examen.

Un militaire de 28 ans est mort le 27 août dernier des suites de ses blessures après une bagarre avec des vigiles d'une discothèque à Solliès-Pont dans le Var.

Huit personnes ont été interpellées et sont placées en garde à vue, selon Franceinfo.

L'un des suspects a été placé en détention provisoire pour :

  • "Coups mortels par agent de sécurité privée"
  • "Omission de porter secours" 
  • Et "modification de l'état des lieux d'un crime ou d'un délit".

Les sept autres suspects sont placés sous contrôle judiciaire.

Il s'agit de trois vigiles de l'établissement, un des clients et de quatre des cinq personnes accompagnant la victime et l'ayant ramené à son unité militaire.

Les faits se sont déroulés à la sortie du QG à Solliès-Pont, près de Toulon :

L'autopsie révèlera que le décès fait suite à un traumatisme crânien avec hémorragie cérébrale diffuse. Arrivés sur place, les secours avaient mal été orientés. 

Le procureur précisait le 8 septembre dernier, que deux des vigiles ont reconnu "avoir porté des coups après une altercation verbale et des gestes qu'ils décrivent menaçant de la victime, le troisième vigile et le client admettant de leur côté avoir aidé à déplacer la victime inconsciente."

L'un des quatre vigiles reconnaissait pour sa part avoir orienté les secours dans une mauvaise direction.