Le porte-avions Foch, vitrine de la Marine française, a été basé à Toulon durant plus de 20 ans

Avant d'être coulé au large du Brésil, le vendredi 3 février, l'ancien fleuron de la Marine française a été basé à Toulon de 1976 à 2000.

Lancé en 1959, le porte-avions Foch, a été pendant 37 ans, la vitrine de la Marine française à l'étranger. Capable de catapulter des avions de 12 à 15 tonnes à une vitesse de 150 nœuds au décollage, le Foch était basé à Toulon de 1976 à 2000. Il quittait son port d'attache pour participer à de nombreuses missions de maintien de la paix et de lutte contre la piraterie en mer. 

Parmi ses missions les plus importantes :

  • Mission de maintien de la paix : Le Foch a participé à plusieurs missions de maintien de la paix dans les zones de conflit, notamment lors de la guerre de Bosnie-Herzégovine (1992-1995), de la guerre du Kosovo (1998-1999). Le porte-avions a également participé à des opérations militaires en Irak dans les années 1990 et 2000.

  • Lutte contre la piraterie en mer : Le navire a été impliqué dans des opérations de lutte contre la piraterie en mer, soutenant les efforts pour garantir la sécurité des voies maritimes internationales.

  • Formations et démonstrations de puissance : Le Foch a participé à des opérations de formation et de démonstration de la puissance navale française, renforçant ainsi les relations internationales de la France.

  • Participation à la guerre des Malouines : En 1982, le Foch a participé à la guerre des Malouines en tant que navire amiral de la force navale française envoyée en mission pour protéger les intérêts français dans la région.

Ces missions ont montré l'importance et la polyvalence du porte-avions Foch pour la Marine nationale française, et ont contribué à renforcer la position de la France en tant que puissance navale mondiale

Lorsqu'il était basé à Toulon, le navire a également subi plusieurs modernisations et améliorations pour maintenir sa capacité opérationnelle, notamment l'installation de nouveaux systèmes d'armement et de communication.

Après 37 ans de services, le Foch a été vendu au Brésil. Le porte-avions a quitté Toulon le 2 novembre 2000. Renommé São Paulo le navire a continué à servir la Marine brésilienne jusqu'en 2017, date à laquelle il a été démantelé.

Le Foch coulé dans l'océan Atlantique

Après plusieurs années d'errance et de revirements de situation sur son sort, l'ancien fleuron de la marine française a été coulé le vendredi 3 février au large du Brésil

Dans un communiqué la marine brésilienne a expliqué que le "naufrage planifié et contrôlé s’est produit en fin d’après-midi ", vendredi 3 février, à quelque 350 kilomètres des côtes brésiliennes, dans une zone d’une "profondeur approximative de 5.000 mètres".


Le ministère public fédéral du Brésil, qui a tenté d'arrêter l'opération en multipliant les  recours devant les tribunaux, a alerté sur les conséquences, soulignant cette semaine que le porte-avions "contient actuellement 9,6 tonnes d'amiante, une substance au potentiel toxique et cancérigène, ainsi que 644 tonnes d'encres et d'autres matières dangereuses".

Même son de cloche du côté des ONG environnementales. L'association Robin des Bois a qualifié le porte-avions de "colis toxique de 30 000 tonnes". Greenpeace, Sea Shepherd et Basel Action Network ont dénoncé "une violation de trois traités internationaux" sur l'environnement. Ce naufrage causera des dommages "incalculables", avec "des impacts sur la vie marine et les communautés côtières", décrient-elles.