Mourad Boudjellal n'est plus à la tête du parti Renaissance dans le Var

L'homme d'affaires avait été élu président de la section varoise du parti Renaissance en janvier dernier. Accaparé par ses autres activités professionnelles, il a annoncé ce jeudi 20 avril à ses collaborateurs qu'il démissionnait.

Trois petits mois et puis s'en va. Élu fin janvier à la présidence de la branche varoise du parti présidentiel Renaissance, l'ancien président du Rugby club toulonnais, Mourad Boudjellal, a déjà décidé de raccrocher les crampons. 

Il en a fait l'annonce à ses collaborateurs dans la discussion Whatsapp qu'ils ont en commun ce jeudi 20 avril vers 23 heures, a-t-on appris auprès de son entourage, confirmant une information du quotidien régional Var-Matin.

Avant que cette nouvelle marquant la fin de son mandat ne fuite dans la presse, Mourad Boudjellal avait pour ambition de freiner l'essor du Rassemblement National, fort de ses sept députés (sur huit) dans le département.

Un manque de temps ? 

Si les raisons ayant motivé l'actuel président du Hyères Football Club à démissionner ne sont pas connues pour l'instant, il ne fait aucun doute pour son entourage qu'elles résultent de l'évolution de ses activités professionnelles, au cours de ces derniers mois. "Sa maison d'édition a récemment signé un contrat avec Gallimard. Cela lui prend du temps et lui impose beaucoup de contraintes. Mourad est un humain comme tout le monde, il ne peut être sur tous les fronts", confie l'ancienne députée Sereine Mauborgne, porte-parole du parti Renaissance dans le Var.

Toujours en lien avec ses activités professionnelles, Mourad Boudjellal passe également beaucoup de temps à Paris, et par voie de conséquence, moins dans le Var. Un emploi du temps qui ne lui permettrait plus de s'investir dans l'action politique comme il le souhaiterait. "M. Boudjellal est du genre à s'impliquer à 100% dans ses fonctions. Dans le cas présent, il doit sentir qu'il ne peut plus le faire, alors il préfère passer la main", témoigne Reynald Cadoret, un des responsables de Renaissance dans le Var, qui assure que "Mourad n'est pas comme certains qui veulent garder leur mandat à tout prix".

Et maintenant ? 

Quid de la suite ? "Il faut déjà digérer l'info", répond Rayann Mouslim, secrétaire général de Renaissance Var et proche de Mourad Boudjellal. Ce dernier s'exprimera sur sa volonté de démissionner lors d'une visioconférence à laquelle il a convié tous ses co-listiers. Une réunion prévue ce samedi 22 avril à 16h30.

Cela permettra, par la même occasion, de préparer "l'après". "C'est sûr qu'il va falloir trouver une nouvelle dynamique", déclare Rayann Mouslim. Tout comme Sereine Mauborgne, il assure qu'aucune personnalité n'apparaît à l'heure actuelle comme une évidence pour prendre la succession de Mourad Boudjellal.  

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité