Toulon : une marche blanche pour Laëtitia Hemery, première victime de féminicide de l'année 2020

Laëtitia Hemery, disparue depuis le réveillon de la St-Sylvestre à Toulon. / © Famille de Laëtitia
Laëtitia Hemery, disparue depuis le réveillon de la St-Sylvestre à Toulon. / © Famille de Laëtitia

Son ex-compagnon, mis en examen et écroué, avait fini par avouer le meurtre, faisant de Laëtitia Hemery la première victime de féminicide l'année 2020. Ses proches lui ont rendu hommage, ce dimanche.

Par Hugo Lemonier

Le rendez-vous était donné dans le quartier du Mourillon, à Toulon, là où Laëtitia Hemery a passé sa dernière soirée. La Varoise de 31 ans avait disparu dans la nuit de la Sylvestre, emportée dans la mort par son ex-compagnon.

Proches et anonymes se sont rejoints à 14h30 devant le restaurant Dakota, avec pour but de retourner sur les traces du meurtier présumé de Laëtitia. Après avoir appris la mort de la jeune femme, au terme de trois longues semaines d'angoisse, ces proches veulent dénoncer les violences faites aux femmes, dont Laëtitia Hemery est la première victime de l'année 2020.
Le corps de Laëtitia Hemery avait été retrouvé dans le massif forestier du Faron, sur les hauteurs de Toulon, après que son ex-compagnon est passé aux aveux. Il avait fini par désigner l'endroit où il avait dissimulé sa dépouille.

L'homme, déjà inquiété pour des violences conjugales, est mis en examen et écroué. Laëtitia Hemery laisse derrière quatre enfants, âgés de 5 à 16 ans.

Six victimes de féminicides depuis le 1er janvier

Une cagnote a été lancée par ses proches pour venir en aide à cette famille accablée par la disparition de la jeune mère de famille. Plus de 7700 euros ont été collectés à cette heure.

Le collectif "Nous Toutes" de Toulon, qui alerte les pouvoirs publics contre les féminicides, s'est joint à la marche blanche. Six femmes sont mortes de la main de leur conjoint depuis le début de l'année 2020, d'après le décompte de plusieurs associations.

La page facebook "Féminicides par compagnons ou ex", fer de lance dans la lutte contre les violences machistes, a recensé 150 victimes de féminicides en 2019. Ce chiffre, en partie discuté par certains médias, a été à l'origine d'une mobilisation inédite.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus