Disparition de Laëtitia Hemery à Toulon : un corps retrouvé, son compagnon avoue le meurtre

Laëtitia Hemery, cette mère de famille de quatre enfants n'avait plus donné de nouvelles depuis le jour de l'An, qu'elle passait à Toulon. Un corps, qui pourrait être le sien, a été retrouvé dans le secteur du Mont-Faron. Un homme, son compagnon a avoué le meurtre.

Laëtitia Hemery, disparue depuis le réveillon de la St-Sylvestre à Toulon.
Laëtitia Hemery, disparue depuis le réveillon de la St-Sylvestre à Toulon. © Famille de Laëtitia
Laëtitia Hémery, une jeune mère de famille avait disparu lors du dernier réveillon de la Saint Sylvestre. Sur les indications de son ex-compagnon, un corps féminin a été découvert ce jeudi 23 janvier début d’après-midi au Mont Faron à Toulon.
 
Ce corps a été retrouvé par les gendarmes dans un endroit escarpé, à proximité du sommet du mont toulonnais. 

A cette heure, tout laisse à penser qu’il s’agit bien du corps de la jeune femme.


"Interrogé ce jeudi par la juge d'instruction, le mis en examen a passé des aveux et il a proposé de désigner l'endroit où il s'était débarrassé du corps. Le corps a été retrouvé sur ses indications par les gendarmes", a indiqué le procureur Bernard Marchal.


Une autopsie sera pratiquée ce vendredi matin et des analyses ADN devront confirmer l’identité de la victime. Laëtitia Hemery avait célébré le passage dans la nouvelle année avec son ancien compagnon.

Cinq jours après le réveillon, ce dernier avait été mis en examen et écroué pour "homicide volontaire par concubin". L'homme, trentenaire lui aussi, avait déjà été condamné plusieurs fois, avec des précédents de violences conjugales.

Après la soirée au restaurant, avait alors expliqué le procureur, les deux concubins à la relation conflictuelle se seraient querellés dans la voiture du suspect, dans laquelle le téléphone portable de la disparue avait été retrouvé.

Le procureur d'ajouter : "'il s'agit d'un homme déjà condamné plusieurs fois, avec des précédents de violences conjugales". 

Les grands-parents des quatre enfants souhaitent eux assurer l'éducation des jeunes. Romain, Alexis, Mathéo et Angèlo les enfants de la victime sont ouverts une cagnotte en ligne pour les aider.

    - Avec AFP
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers femmes société enquêtes féminicide