"A poêle les dindes" : des tee-shirts sexistes imposés aux salariés d'un restaurant créent la polémique

"A poêle les dindes" est une des phrases inscrites sur les tee-shirts des salariés des fast foods de la chaine Brut Butcher. Il y en a d'autres dans le même genre d’humour décalé. Les salariés se plaignent d'être obligés de les porter et de subir les réflexions déplacées de certains clients.

Ces T-shirt créent la polémique dans les restaurants du Pontet et de Carpentras d'une chaîne de fast-food.
Ces T-shirt créent la polémique dans les restaurants du Pontet et de Carpentras d'une chaîne de fast-food. © DR

Depuis quatre ans, les salariés des 26 restaurants de la chaine Brut Butcher dont ceux du Pontet et de Carpentras dans le Vaucluse sont contraints de porter des tee-shirts avec des inscriptions à l'humour jugé "décalé" par la direction. Les salariés dénoncent un marquage "sexiste".

"Il faut se la farcir", ou encore "A poêle les dindes" et pour finir "Un restau très cochon" , voilà pour ces inscriptions que l'on peut lire sur le dos des salariés.

"Des phrases qui provoquent des moqueries de la part d'une partie de la clientèle", témoigne un salarié. "Au bout de quatre ans, c'est devenu insupportable au quotidien, on nous reconnait dans la rue et on perd notre propre identité au profit de ces inscriptions, on nous les répète en boucle ".

Parfois les clients avaient même de la compassion. "Ils nous disaient qu'on devrait être payés plus pour porter ce genre de choses, ou nous disaient avoir de la peine pour nous", explique un autre salarié.

Alertée par les employés, l'union syndicale départementale Solidaires 84 a déclaré en préfecture une manifestation prévue ce samedi 13 février devant le restaurant du Pontet.

"Les salarié.es subissent régulièrement des remarques obscènes et salaces de la part de clients, dénonce le syndicat. Cela fait plus de trois ans que ça dure et que les salariés demandent le retrait de ces tee-shirts, cachés sous des chemises ou derrière des tabliers les tee-shirts sont toujours là..." 

"Notre but est de marquer les esprits et forcer la direction à retirer ces tee-shirts dans tous ces restaurants", indique Thierry Juny, Co-délégué de l'union Syndicale Solidaires 84.

 La direction de la chaine de restaurants s'est exprimée sur les réseaux sociaux en publiant un droit de réponse ce jeudi matin.

"L’enseigne Brut Butcher tient dans un premier temps à s’excuser auprès des personnes qui se disent heurtées directement ou indirectement par les phrases d’humour décalé présentes sur nos tee-shirts. Tee-shirts qui sont d'ores et déjà retirés", assure la chaine de restaurants.

L'enseigne explique ne pas avoir eu connaissance de la gêne des salariés, occasionnée par ces inscriptions depuis quatre ans. "Nous confirmons également qu’aucun de nos salariés ne nous a jamais fait part d’une quelconque difficulté à leur propos".

"Ce sont des mensonges, ils le savent puisqu'on en parle depuis le début et ils nous interdisaient même de changer de tee-shirt, car il en existe de nombreux avec des messages décalés, mais pas sexistes qu'on est prêts à porter", soulignent les salariés.

La direction assure que des tee-shirts neutres seront proposés dès le week-end prochain.

Les salariés indiquent que "les tee-shirts n'ont pas tous été retirés ce jeudi" et "attendent la livraison de tee-shirts neutres ce samedi avec impatience".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie gastronomie culture polémique société