"Il y a eu une bagarre, des coups ont été portés" : un maire victime d'une agression "raciste" dans le Vaucluse

André Mondange, maire divers-gauche de Péage-de-Roussillon (Isère) a été physiquement agressé dans la nuit du jeudi 21 décembre au vendredi 22 décembre, alors qu'il se trouvait, pour des raisons personnelles, dans le secteur d'Avignon.

"Il y a eu une bagarre, des coups ont été portés, le maire a été blessé. Il a déposé plainte", a indiqué la Préfecture de l'Isère. Le maire (divers gauche) du Péage-de-Roussillon (Isère), André Mondange a déposé une plainte après avoir été physiquement agressé dans le secteur d'Avignon dans la nuit de jeudi à vendredi, confirme-t-elle.

Une agression dans un cadre privé

André Mondange "a été agressé dans le secteur d'Avignon dans la nuit du 21 au 22 décembre alors qu'il était en déplacement dans un cadre privé", a indiqué la préfecture sans autre précision sur le lieu ou l'heure de l'agression.

"Il portait une cocarde et des gens sont venus lui demander ce que signifiait l'insigne qu'il portait, ce à quoi il a alors répondu que c'était un insigne de maire", poursuit la même source.

"Ils m’ont ensuite demandé mon appartenance politique", détaille André Mondange au Dauphiné Libéré. Le maire refuse alors de donner cette précision. "Ils m’ont dit : “Il y a de grandes chances que vous soyez de gauche"", poursuit l'élu auprès du journal régional.

Sa fille métisse prise à partie

C'est à ce moment que les agresseurs présumés s'en seraient pris à sa fille, métisse, précise-t-il sur BFMTV. "Ils ont dit qu’elle n’était pas légitime d’être en France. L’un d’eux a crié être nationaliste identitaire", ajoute-t-il auprès du Dauphiné Libéré.

En réaction, "des individus s'en sont alors pris à lui et aux personnes qui étaient avec lui, en tenant des propos racistes", ajoute la Préfecture de l'Isère.

"Un des individus a voulu porter un coup avec une bouteille de bière à la main, a touché une de mes nièces. Il a fallu intervenir pour protéger le groupe familial", détaille l'élu sur BFMTV.

De nombreux soutiens

Le préfet de l'Isère Louis Laugier a condamné "avec fermeté l'agression d'André Mondange" dans un message publié sur X (ex-Twitter). Il "apporte tout son soutien au maire et à ses proches devant cette épreuve, face à cet acte inacceptable".

Le député de l'Isère Yannick Neuder (LR) a de son côté affirmé dans un message publié sur son compte Facebook que "le maire est très affecté par le caractère raciste de l'agression ciblant initialement ses proches" et avoir immédiatement pris contact avec lui. Son message sur X est accompagné d'une photographie de l'élu, le visage tuméfié.

De nombreux élus de tous bords ont également apporté leur soutien.

Les violences contre les élus sont un sujet sensible qui a pris de l'ampleur ces derniers mois.Selon le ministère de l'Intérieur, les agressions envers les élus devraient augmenter de 15% en 2023, après une hausse de 32% l'an dernier.

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité