Municipales 2020 : "ça vous occupe à 100 %, il n'y a pas de dimanche", le blues du maire de Cucuron

Publié le Mis à jour le

Le village de Cucuron (Vaucluse) aura un nouveau maire en mars. Le sortant (SE), Roger Deranque, ne se représente pas. Usé par la lourdeur de la charge, il jette l'éponge après deux mandats et 30 ans au services des Cucuronnais.

Au coeur du Parc Naturel Régional du Luberon, Cucuron, 1 800 habitants, est réputé comme l'un des plus beaux villages de France.

Roger Deranque en est l'heureux maire depuis deux mandats. Mais à 72 ans, il ne se représente pas. 

Il faut connnaître ses limites, et se dire que si on a bien oeuvré pour ses administrés, il est peut-être temps de penser à soi.

"Etre maire, c'est quelque chose qui vous occupe à 100 %, tous les jours, il n'y a pas de samedi, de dimanche, il faut rester disponible pour ses administrés et être toujours présent." 

On est là pour gérer la commune mais aussi pour rendre la vie plus facile et plus heureuse à nos administrés.

Au long de ses deux mandats, Roger Deranque a trouvé que la fonction de maire devenait plus lourde à porter.

"Surtout à l'issue de ce second mandat, note-il, le poids des responsabilités m'affecte davantage qu'au début".

"Les problèmes se complexifient,
estime le maire, les relations avec l'administration deviennent plus compliquées aussi, et la mentalité des populations change". 

Administrer un village en bon père de famille devient plus difficile. 

"Au vue de tout ça, dans ma tête, je me suis dit "C'est le moment". Il faut savoir s'arrêter et passer le relais à d'autres qui relèveront le gant" pour assurer l'avenir de notre village". 

Roger Deranque s'en va l'esprit tranquille. Deux membres de son équipe municipale se sont portés candidats à sa succession. 

"J'ai quand même une petite pointe de regret, car malgré les difficultés, ces 12 années en tant que maire ont été pour moi un enrichissement absolument important et qui ont forgé ma personnalité, confie Roger Deranque, qui va pouvoir profiter d'une retraite bien méritée.