Oranger : cinq histoires à connaître sur le théâtre antique, en lice pour devenir le monument préféré des Français

Dernier jour faire du théâtre antique d'Orange "Le monument préféré des Français 2021". Quatorze monuments sont en lice dans l'émission de France 3. Le public peut voter jusqu'à ce 22 juillet à midi. Le théâtre antique d'Orange représente la région Paca. Mais qu'a-t-il de si particulier ?
Juillet 1997, l'opéra de Gaetano Donizzetti est donné en ouverture des Chorégies d'Orange. Pour la première fois les décors seront projetés sur "le mur" qui fait office d'écran.
Juillet 1997, l'opéra de Gaetano Donizzetti est donné en ouverture des Chorégies d'Orange. Pour la première fois les décors seront projetés sur "le mur" qui fait office d'écran. © GEORGES GOBET / AFP

Ce théâtre est un témoignage exceptionnel de l’Antiquité. Inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, il est présenté comme "l'un des mieux conservés des grands théâtres romains" et "l'un des plus beaux et des plus intéressants arcs de triomphe provinciaux d'époque augustéenne qui nous soit parvenu, avec des bas-reliefs qui retracent l'établissement de la Pax Romana".

Bâti au 1er siècle après J-C, sous le règne d'Auguste, ce momument est l’un des plus beaux héritages de la Rome impériale. 

Et pourtant, il a vécu des périodes agitées. On ne peut pas tenir si longtemps debout sans essuyer quelques tourments.  France 3 vous révèle cinq hisoires à connaître sur le finaliste du concours "Le monument préféré des Français 2021" de l'émission de France 3.

Les problèmes commencent en 391 après J-C. Le théâtre, tout comme les temples, est considéré comme un symbole du paganisme et de dépravation. Il ferme. La ville est ensuite envahie par les Barbares, qui le saccagent.

Les Wisigoths prennent la ville d'Orange en 412. Ils pillent et vandalisent les monuments. Le théâtre romain n'échappe pas à cette vague de destruction. 

Ses marches de pierre sont utilisées pour fabriquer des sarcophages, les éléments décoratifs du mur de scène sont arrachés, la statue de l'Empereur détruite et le théâtre du toit incendié, rappelle le site officiel du théâtre d'Orange.

Au Moyen- Âge, le théâtre est complètement oublié. Abandonné par la population, il se détériore.

Au 16ème siècle, Orange est dirigée par des princes protestants et s'engage dans les guerres de religion. Quelques temps plus tard, les princes d'Orange parviennent à ramener la paix dans la ville. 

Cette période d'accalmie, qui dure plus de 100 ans, permet à la ville de se développer. En raison du manque d'espace, les habitants commencent à construire des maisons dans les limites du théâtre. Sur fond de mur de scène et de tribunes, un véritable quartier résidentiel s'élève, traversé par une rue.

En 1825, un regain d'intérêt pour l'Antiquité gagne du terrain en Europe. Une volonté générale de redécouvrir l'héritage des civilisations passées refait surface.

Le théâtre antique d'Orange en septembre 2019
Le théâtre antique d'Orange en septembre 2019 © Eugenie MOURIZARD / Maxppp

En 1789, des prisons de fortune sont érigées dans les murs épais du théâtre et dans les basiliques. Un grand nombre de prisonniers est retenu là pendant la Révolution.

Au 20ème siècle, plusieurs campagnes de fouilles archéologiques éclairent l'histoire du monument et participent à sa récente restauration. En 1971, le ministère français de la Culture désigne Avignon centre du théâtre et Orange centre des arts lyriques et des concerts symphoniques.

C'est le début des nouvelles Chorégies. La présence d'artistes et de groupes de renommée internationale renforce l'aura grandissante du théâtre. 

Etonnamment préservé et unique dans le monde occidental, son mur de scène était un haut lieu de spectacles à l’époque romaine. Il l’est encore aujourd’hui.

A l'origine, le mur de scène contribue à la bonne diffusion du son et constitue le seul décor architectural du théâtre. Il n’évolue pas pendant la représentation, certains éléments mobiles et accessoires sont installés pour créer l’illusion de mouvement et de perspective.

Le mur est richement décoré. En 1931, des fouilles réalisées sous la scène permettent de remonter les colonnes actuellement en place. A l’origine, elles étaient 76.

Louis XIV la décrit ainsi : "la plus belle muraille de mon royaume". Elle mesure 103 mètres de longueur et 37 mètres de hauteur. Elle est bâtie avec des matériaux locaux, le calcaire jaune et le calcaire blanc.

Au premier niveau, des portes s'ouvrent sur la scène, d'autres sur les coulisses ou sur des pièces qui ne communiquent pas avec l’intérieur. Au second niveau, des corbeaux de pierre sont destinés à supporter la charpente.

Une série d'arcades est dessinée sur le mur du troisième niveau. La lumière passe à travers certaines d'entre elles. En haut, deux rangées de 43 corbeaux maintiennent l’appareillage du velum, grande toile protégeant le public en cas de pluie ou de canicule.

10.000 spectateurs peuvent s'y asseoir. Ils sont distribués par des escaliers rayonnants. Par mauvais temps, le velum protége le public en recouvrant soit la scène soit le théâtre tout entier.

Stéphane Bern
Stéphane Bern © FTV

A l'occasion des 38èmes journées du patrimoine, l'émission "Le monument préféré des Français" propose de voter pour l'un des 14 monuments sélectionnés jusqu'au 22 juillet 2021 à 12 heures.

Le résultat des votes sera connu en septembre, l'émission sera présentée par Stéphane Bern.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine culture architecture jeux