• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Salon de l'Agriculture : stop aux pesticides, des insectes pour traiter les fraises

Cet insecte permet de lutter biologiquement contre les ravageurs. / © FR
Cet insecte permet de lutter biologiquement contre les ravageurs. / © FR

Des insectes plutôt que des pesticides. Un producteur de fraises à Pernes-les-Fontaines (Vaucluse) a choisi la lutte biologique pour protéger ses cultures. Le cultivateur prépare actuellement sa saison.

Par Jean Poustis / France 3 Provence-Alpes

Des insectes remplacent désormais des pesticides. A Pernes-les-Fontaines dans le Vaucluse, Régis Gallet a fait le choix de la lutte biologique pour protéger sa culture de fraises.

A une semaine de la récolte des gariguettes, l'agriculteur fixe des sachets contenant des insectes vivants, appelés aussi des auxiliaires, sur ses plantes.

Ces insectes agissent comme des prédateurs capables de sortir du sachet par un petit trou pour se nourrir d'insectes qui détruisent les fleurs.
 
Salon de l'Agriculture : des insectes remplacent des pesticides
Un reportage de : Frédérique Poret, Frédéric Renard et Jean-Philippe Malet

Avec cette méthode, ce producteur a pu écarter la majorité des traitements chimiques sur son exploitation de 70.000 plants de fraisiers.

"Avec les produits chimiques, nous devons traiter quand il y a le ravageur, cela peut arriver tous les 15 jours. Avec ces insectes et grâce à l'écosystème que j'ai créé depuis une dizaine d'année, je n'ai besoin de faire qu'un lâcher d'insectes par an", explique Régis Gallet.
 
Régis Gallet prépare activement sa saison à Pernes-les-Fontaines. / © FR
Régis Gallet prépare activement sa saison à Pernes-les-Fontaines. / © FR

Les insectes pour une protection biologique

Installé à Cavaillon depuis 1985, l'entreprise Koppert France, spécialiste de la protection biologique des cultures et des espaces verts, propose ses produits et forment les particuliers comme Régis.

Elle a conçu une gamme complète d'insectes utiles à la protection biologique des cultures, et à la pollinisation des plantes

Pour la fraise, il existe actuellement quinze auxiliaires différents utilisés en préventif, comme en curatif.

"On va lutter contre les foyers avec un  auxiliaire qui est plutôt curatif, très vorace, car si on le positionne en préventif, il ne va pas se maintenir car il n'y aura pas de proies", explique Giselle Broquier, Directrice du "marché sous serres" Koppert. 

Et la fililale France du groupe hollandais Koppert, sera présente au Salon International de l'Agriculture pour montrer son savoir-faire.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview du colonel Jacques Baudot, SDIS 83

Les + Lus