Revue de presse : plus de cent enfants morts noyés depuis le petit Aylan

Sur une plage de d'île grecque de Lesbos, le 1er novembre / © ARIS MESSINIS / AFP
Sur une plage de d'île grecque de Lesbos, le 1er novembre / © ARIS MESSINIS / AFP

A la une de vos journaux : la terrible réalité des enfants migrants morts noyés qui continue deux mois après la découverte du corps du petit Aylan, les divers "rétropédalages"  du gouvernent épinglés par les éditorialistes et Karim Benzema en "mauvaise passe" sur  l'affaire de la sex-tape.

Par France 3 Toutes Régions

Revue de presse vidéo du 5 novembre 2015

Libération a choisi de marquer les esprits  avec une image choc, celle du corps d’un enfant sur une plage pour rappeler que depuis la publication de la photo du petit Aylan dont tout le monde s’était ému début septembre, au moins 108 enfants ont perdu la vie en mer Egée, dans une indifférence quasi générale. Il y a eu Aylan, "et puis  tout le monde est passé à autre chose, s’est mis à regarder ailleurs" dit le journal, qui au-delà des photos insoutenables, a tenu à inscrire les prénoms et les lieux où les corps ont étés retrouvés  en Grèce dont la  population a désormais l’impression d’être "la seule en Europe à s’émouvoir de la situation."

A la une des autres journaux, le "rétropédalage" du gouvernement sur la question du  droit de vote des étrangers qui ne passe pas pour l’Humanité  qui se désole qu'une "des promesses les plus  symboliques du candidat Hollande" soit ainsi enterrée  par son premier ministre.

Même thème de la reculade, mais pour d’autres raisons à la une du Figaro qui titre sur "le sauve-qui-peut" du gouvernement après ses marches arrières sur la fiscalité des retraités modestes et  sur la baisse des allocations des personnes handicapés.

L'autre grand titre du jour concerne  Karim Benzema " en pleine tempête" pour l’Equipe qui consacre sa une à la garde à vue de l’attaquant des Bleus dans l’affaire du chantage présumé sur une vidéo gênante de son équipier Mathieu Valbuena.C’est "une mauvais passe " pour Le Parisien –Aujourd’hui en France qui s’interroge sur la nature du rôle qu’a bien pu jouer la star du Real dans cette affaire. Une nouvelle qui tombe plutôt mal a moins d’un an de l’Euro 2016, "symptomatique" dit le journal d'"’une absence de valeurs et de repères qui choquent d’autant plus qu’elles touchent un monde d’enfants gâtés qu’on voudrait exemplaires."

"Une  tête  de classe qui se transforme en tête de Turc ", c’est le constat du Figaro, qui s’est intéressé aux "boloss" , aux "lunetteux" et aux "bouffons" , qui sont en première ligne du harcèlement scolaire. Le ministère de l’éducation lance une campagne de sensibilisation  sur ce phénomène qui concernerait 10 % des élèves de collège et principalement les bons élèves

Des mauvaises notes qui s’accumulent en revanche pour Volkswagen chez qui "les embrouilles sont montées en série" selon Libération . La firme doit faire face à de nouvelles révélations sur des manipulations de niveaux de Co2 et sur une accusation de complicité au Brésil  avec l’ancienne dictature.

A lire aussi dans la presse régionale


Un trio fait le mur "à l’ancienne" de la prison d’Amiens. Le Courrier Picard explique que les trois codétenus ont tout simplement scié les barreaux de leur cellule pour s’évader. Avant d’utiliser "des draps et des cordes" comme le montre le reportage de France 3 Picardie.

La vidéo a fait le buzz avant qu’elle soit retirée de Facebook. Elle montrait un jeune homme en train de remonter la jupe d’une fille dans un magasin, avant de lui infliger une tape sur les fesses. Nice matin précise que  la secrétaire d’Etat Pascale Boistard chargée du droit des femmes s’est directement saisie de l’affaire. Pour éviter ce genre de comportements, France 3 Alpes relaie l’initiative de la vile de Grenoble qui a monté une opération intelligente de sensibilisation contre le harcèlement « ordinaire » de rue.

"Les écoliers apprennent l’orthographe avec…Twitter". L’est Eclair précise que c’est une classe de CM1-CM2 de Vendeuvre-sur- Base (Aube) qui expérimente cette méthode surprenante de dictée de 140 caractères. Visiblement les élèves sont motivés ! Les réseaux sociaux qui prennent aussi, et c’est moins nouveau, une place importante dans la communication politique. France 3 Auvergne a déniché plusieurs exemples pour montrer que sur Twitter, les élections régionales passent aussi par le rire…

Sur le même sujet