"Gend Loc", une application de géolocalisation révolutionnaire du PGHM de l'Isère

 "Gend loc", un procédé de géolocalisataion révolutionnaire pour les secours civils. Il s'agit d' une application créée par le PGHM de l'Isère qui permet de localiser les personnes en détresse trés précisément que ce soit en montagne ou... à la mer.

  • Par Isabelle Guyader
  • Publié le , mis à jour le
© France 3 Alpes

© France 3 Alpes

Reportage.  Ce mardi 16 février, l'adjudant Alexandre Meyer est en ligne avec un randonneur perdu, les secours vont tenter de le guider à distance pour le ramener sur un sentier. Pas besoin de télécharger une application. Avec un smartphone et la localisation GPS activée, il suffit simplement à la personne en détresse d'appeler les secours, et de se laisser guider.

Mise au point en 2012, par le peloton de gendarmerie de Haute Montagne de l'Isère, l'application Gend Loc fait gagner "en temps et en efficacité", notamment en zone de montagne, dans des secteurs où les barres rocheuses sont nombreuses."

Désormais dans le domaine public, Gend loc est en train de se généraliser et peut s'utiliser dans d'autres situations que le secours en montagne ou en mer. L'outil est déjà utilisé par le SDIS, ou encore le Samu en France et en Outre mer. Il pourrait bien conquérir d'autres domaines d'ici quelques mois.

Reportage de Nathalie Rapuc, DidierAlbrand & Lisa Bouchaud
Une appli au PGHM pour les secours

Intervenants : Lieutenant Frédéric Binet, PGHM de l'Isère; Adjudant Alexandre Meyer, PGHM de l'Isère  -   - 

Un procédé d'alerte à l'origine expérimental qui a fait ses preuves et se généralise

C'est l'adjudant Olivier Favre, 39 ans, maître-chien d'avalanche au peloton de gendarmerie de haute montagne du Versoud en Isère qui a concocté cette invention couronnée à l'époque du prix de l'innovation de la gendarmerie. Lui qui rêvait dès l'âge de 14 ans de devenir sauveteur et qui avait l'expérience du terrain "où trop de victimes ne peuvent être secourues, faute d'être localisées rapidement, a imaginé ce procédé, facile d'utilisation et permettant une géolocalisation automatique".

Il l'a finalisé en avril 2012 avant de se lancer dans la phase de test pour le valider. Pari réussi ! "Gend loc"  a prouvé son efficacité et est peu à peu appliqué dans les différents centres de gestion des appels au secours. Désormais, son usage va se généraliser.
"Gend loc" Comment ça marche?

Le procédé ne nécessite aucun téléchargement d'application. Il suffit d'avoir sur soi un téléphone portable et le numéro de téléphone du peloton de secours le plus proche de son lieu de randonnée ou d'une brigade des environs.

Lors de l'appel du randonneur blessé ou égaré, son numéro apparaît automatiquement sur l'écran des ordinateurs du centre de secours qui renvoie un SMS avec un lien HTML intégré. Il suffit de cliquer dessus et d'accepter ce partage de positions et on sait en quelques secondes où vous êtes. 

En retour, sur les écrans cartographiques des postes de secours, les gendarmes ou CRS montagne visualisent la position exacte du randonneur en difficulté. Un procédé qui fonctionne même lorsque le réseau en montagne est dégradé.

les + lus
les + partagés