Grande Région : Ségolène Royal règle ses comptes avec Alain Rousset

Ségolène Royal, la ministre de l'Ecologie et ex-présidente de Poitou-Charentes, est revenue pour France 3 Aquitaine sur la polémique autour de la "dérive" financière de l'ex-Région Poitou-Charente. Elle a contre-attaqué aux critiques d'Alain Rousset.

  • C.O
  • Publié le , mis à jour le
© FTV

© FTV



"J'ai le sentiment que c'etait un règlement de compte contre Jean-François Macaire qui a eu l'outrecuidance d'être candidat aux primaires. Il faut accepter la démocratie sur un territoire et éviter toute forme de vengeance" 'a-t-elle expliqué.







 

Grande région : Ségolène Royal règle ses comptes avec Alain Rousset

Ségolène Royal, la ministre de l'Ecologie et ex-présidente de Poitou-Charentes, est revenue en exclusivité our France 3 Aquitaine sur la polémique autour de la "dérive" financière de l'ex-Région Poitou-Charente. Elle a contre-attaqué aux critiques d'Alain Rousset.  -   - 

 


Rappel des faits :

Le socialiste Jean-François Macaire, vice-président aux Finances de la grande Région Aquitaine/Limousin/Poitou-Charentes, qui était au centre d'une polémique sur les finances de l'ex-Région Poitou-Charentes qu'il a dirigée jusqu'en décembre 2015, a remis sa délégation financière le 22 fevrier dernier. 
Le président sortant de l'ex-Région Aquitaine, Alain Rousset, avait dénoncé la veille "la dérive" financière de l'ex-Région Poitou-Charentes, dirigée entre avril 2014 et décembre 2015 par Jean-François Macaire. Alain Rousset avait notamment pointé du doigt des impayés s'élevant à 132 millions d'euros, 62 millions en investissement et 70 millions en fonctionnement.

Alain Rousset a nié avoir cherché à régler des comptes avec Jean-François Macaire, son ancien rival pour l'investiture PS aux élections régionales de décembre 2015.

Invité à réagir à la "colère" de la ministre de l'Ecologie et ex-présidente de Poitou-Charentes (d'avril 2004 à avril 2014), Ségolène Royal, Alain Rousseta répondu qu'il n'avait "rien" à dire. Et d'ajouter: "Je fais mon boulot".

Ségolène Royal "demande du respect"

"Il faut du respect, c'est tout ce que je demande, du respect pour le travail qui a été fait, du respect pour les entreprises, du respect parce que ça change et qu'il n'y a aucune raison de régler ses compte" s'est-elle affirmée.
 

Ségolène Royal "demande du respect"

Ségolène Royal, la ministre de l'Ecologie et ex-présidente de Poitou-Charentes, est revenue en exclusivité our France 3 Aquitaine sur la polémique autour de la "dérive" financière de l'ex-Région Poitou-Charente. Elle a contre-attaqué aux critiques d'Alain Rousset.  -   - 

 

Des retards de paiement "bientôt résorbés" et des emprunts "très marginaux"

"En quelques jours les retards de paiement vont être résorbés car Jean-François Macaire avait bloqué les paiements à la demande de la nouvelle administration de Bordeaux (...). Les emprunts de la région, qui sont très marginaux, sont à des taux très bas, il appartient à la nouvelle Région de gérer intelligemment ces emprunts comme nous l'avons fait pendant des années", a-t-elle expliqué.








 

Des retards de paiement "bientôt résorbés" et des emprunts "très marginaux"

Ségolène Royal, la ministre de l'Ecologie et ex-présidente de Poitou-Charentes, est revenue pour France 3 Aquitaine sur la polémique autour de la "dérive" financière de l'ex-Région Poitou-Charente. Elle a contre-attaqué aux critiques d'Alain Rousset.  -   - 


















































 






  • Juppé : "accueillir les demandeurs d'asile"

    Le maire de Bordeaux, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France, en indiquant que lui-même s'opposerait, sur cette question, au Front national, au sein du conseil municipal qu'il préside.

    Mis à jour aujourd'hui à 08h30
  • Primaires : l'écart Juppé-Sarkozy fond

    La tendance se confirme : l'écart entre Alain Juppé et Nicolas Sarkozy se resserre pour la primaire de la droite devant désigner le candidat à l'élection présidentielle de 2017. Le maire de Bordeaux ne devançant plus que de quatre points sur l'ancien chef de l'Etat.

    Mis à jour le 26/09/2016
  • Bayrou salue l'attitude de Juppé contre l'hystérisation du débat politique

    A l'ouverture de l'université d'été de son parti à Guidel (Morbihan), François Bayrou, président du MoDem, a estimé vendredi qu'Alain Juppé avait "une attitude extrêmement courageuse" dans son refus de l'hystérisation du débat politique.

    Mis à jour le 24/09/2016

L'actu de votre région en vidéo

Les Montgolfiades de Rouffignac, le vol majestueux des montgolfières

"Vol au dessus d'un nid de Mammouths" les 23, 24 et 25 septembre à Rouffignac-Saint-Cernin

Emilie Bersars & Nicolas Pressigout

© France 3 Périgords

les + lus
les + partagés