Un loup photographié en pleine journée à quelques mètres de l’abribus à la Ferrière en Isère

Le loup vient de s'attaquer à un cerf
Le loup vient de s'attaquer à un cerf

A la Ferrière, en Isère, un loup a été photographié à quelques mètres d’un abribus. Une nouvelle preuve de la présence de plus en plus fréquente du canidé près des habitations. Selon le maire du village, les apparitions du loup sont presque quotidiennes, de jour commme de nuit.

Par Yann Gonon

La photo a été prise le 26 avril dernier en tout début d’après-midi à la Ferrière, petit village du Haut-Grésivaudan en Isère, par un opérateur des centrales hydro-électriques. L’homme arrivait en voiture lorsqu’il est tombé sur une scène surprenante : un cerf blessé mais encore vivant et à ses côtés, le loup. Le canidé a finalement fui mais la photo a pu être prise juste avant.

Le loup ne se cache plus, ses apparitions sont presques quotidiennes


C’est le maire Gérard Cohard qui a récupéré le cliché et qui explique : « le loup s’est installé ici il y a une vingtaine d’années mais aujourd’hui il ne se cache plus. Ses apparitions sont presque quotidiennes, de jour comme de nuit, près des maisons, il rôde autour des poubelles ». Combien sont-ils ? On ne le sait pas vraiment. Et le maire de citer le témoignage de cette randonneuse qui, il y a quelques mois, dit être tombée sur une meute de sept individus.

On est dans un raisonnement binaire, pour ou contre le loup ... On ne peut pas réguler


Gérard Cohard affirme ne pas être « contre » le loup par principe. Ce qu’il regrette c’est son statut d’espère protégée par la convention de Berne. « On est dans un raisonnement binaire, pour ou contre le loup » regrette-t-il. Du coup « on ne peut pas réguler ». Mais pas de raison de paniquer pour autant pour Gérard Cohard. Selon lui, il n’y a pas de danger immédiat pour l’homme … « Tant que le loup a de quoi se nourrir avec la faune sauvage ».

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Lyon - forte hausse des PV de stationnement

Près de chez vous

Les + Lus