Plongée au cœur d'un puits de captage d'eau à Chambéry, en Savoie

La visite s'adresse à tous les publics, enfants ou retraités, universitaires ou simples curieux.
La visite s'adresse à tous les publics, enfants ou retraités, universitaires ou simples curieux.

Le Comité intersyndical pour l'assainissement du lac du Bourget propose les premiers mercredis du mois une visite gratuite du puits de captage qui se trouve en-dessous de la capitale savoyarde.

Par Quentin Vasseur

Le Comité intersyndical pour l'assainissement du lac du Bourget (CISALB) anime tous les mercredis des "ateliers de l'eau", visites pédagogiques gratuites destinées au grand public au début de chaque mois.

Boire un verre d'eau, c'est facile, on ouvre un robinet !


Mercredi 1er février, la visite du Puits des îles était consacrée à la nappe phréatique : comment le puits de captage prélève-t-il son eau pour alimenter les Chambériens en eau potable ? 

"Boire un verre d'eau, c'est facile, on ouvre un robinet ! confie l'un des visiteurs. Mais voir quel est le travail qui a été fait, c'est quand même intéressant..."

Plongée au cœur d'un puits de captage d'eau à Chambéry, en Savoie.
Intervenant: Jérémy Raphy, Animateur scientifique CISALB - Marion Feutry, Frédéric Pasquette et Pierre Maillard

15.000 mètres cubes par jour


Jérémy Ralphy, animateur scientifique du CISALB, leur explique comment fonctionne ce puits, l'un des quatre alimentant Chambéry. "On va aspirer cette eau et on va la traiter. Le traitement est juste préventif, en ultraviolet." 

Cette installation, vieille de 46 ans, prélève près de 15.000 mètres cubes d'eau par jour. C'est beaucoup, surtout quand on sait que chaque Chambérien consomme 111 litres d'eau au quotidien.

Programme 2017

Les visites gratuites ont lieu le mercredi après-midi entre 14H30 et 16H30.

  • 1er mars : Le bras de la décharge de La Leysse : nature et protection
  • 5 avril : Le chantier de La Leysse : pour une rivière + sûre et + vivante
  • 3 mai : Des roseaux pour nettoyer l'eau usée (1)
  • 7 juin : L'invasive renouée du Japon : la reconnaître, ne pas la propager
  • 6 septembre : Des roseaux pour nettoyer l'eau usée (2)
  • 4 octobre : Le chantier de La Leysse : pour une rivière + sûre et + vivante
  • 8 novembre : Une ancienne source d'eau potable toujours exploitée : St Saturnin
  • 6 décembre : Partager notre ressource en eau, pourquoi ? Comment ?

Sur le même sujet

Incendie aux Ets Vachez à Salaise-sur-Sanne

Actualités locales

Les + Lus