Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Sans surprise, Jean-Pierre Barbier est élu président du Conseil départemental de l'Isère

Jean-Pierre Barbier élu à la tête du Département de l'Isère / © France 3 Alpes
Jean-Pierre Barbier élu à la tête du Département de l'Isère / © France 3 Alpes

Elu avec 34 voix sur 58, alors que le socialiste Didier Rambaud a obtenu 20 voix et Véronique Vermorel du Rassemblement des Citoyens quatre, Jean-Pierre Barbier est devenu le président du Conseil départemental de l'Isère. Il a prononcé un discours offensif en faveur "des grands projets". 

Par Franck Grassaud

"Je veux un département sérieux et ambitieux", la phrase de conclusion du discours de Jean-Pierre Barbier en dit long sur le ton employé au cours de sa présentation. Comme s'il entrait au combat dans une arène politique, le nouveau "patron" a imposé ses choix, ce jeudi 2 avril.

"Plan de relance" et Center Parcs

Dans un département, "en panne de projets", selon lui, Jean-Pierre Barbier pense avoir la recette. En premier lieu, il a promis de redynamiser "l'activité économique" avec "un vaste plan de relance de 100 millions d'euros". Le nouveau président entend dresser un inventaire "des travaux à faire", notamment sur le réseau routier ou dans les collèges, "un premier signal envoyé aux entreprises et PME du département".

Parmi les grands projets en lien avec le tourisme, il a notamment évoqué l'aéroport Grenoble-Isère, dont il espère visiblement un développement, mais le nouveau président a aussi particulièrement insisté sur le dossier du Center Parcs des Chambaran. Il affirme vouloir "tout mettre en oeuvre pour que ce projet aboutisse". D'ailleurs, les opposants n'en doutaient pas. Ils se sont manifestés en début d'après-midi au coeur de l'Assemblée, distribuant des tracts. 

Autre promesse du nouveau président: "la simplification". Ce mot est d'ailleurs revenu plusieurs fois dans son discours, particulièrement quand il a évoqué l'aide sociale. Il s'agit selon lui d'être "exemplaire auprès des Isérois les plus fragiles", le tout dans un cadre budgétaire contenu. "Chacun doit prendre sa part et seulement sa part!", s'est-il exclamé.  

Premier exemple donné, sa décision ferme de se limiter aux demandes de l'Etat en matière d'hébergement d'urgence. "Ce qu'une majorité fait, une autre peut le défaire", a-t-il expliqué pour justifier son choix d'annuler la participation du conseil général au financement d'un site d'hébergement d'urgence au Rondeau

Reportage Cédric Picaud et Didier Albrand
Election de Jean-Pierre Barbier
Intervenants : Jean-Pierre Barbier, président UMP du Conseil départemental de l'Isère; Didier Rambaud, conseiller départemental PS

Routes et gratuité des transports scolaires

S'attardant sur la disparité des territoires dans le département, avec un "développement à deux vitesses" suivant qu'on vive en ville ou à la campagne, Jean-Pierre Barbier a confié la responsabilité du Sud Isère à sa vice-présidente Frédérique Puissat et le Nord à Christian Rival.

Autre nom d'un vice-président dévoilé au cours de ce discours, celui de Julien Polat. Le maire de Voiron sera chargé des grands projets, entre autres des infrastructures routières et notamment le dossier du gros rond point du Rondeau, à Grenoble, et de l'élargissement de l'A480. "Nous mènerons un combat acharné pour la mobilité!", a insisté Jean-Pierre Barbier.  

Et c'est là que le nouveau président a annoncé le retour de la gratuité des transports scolaires pour "redonner 3,3 millions d'euros de pouvoir d'achat aux familles". 

 / © France 3 A la question: mais où va-t-il trouver l'argent? Jean-Pierre Barbier a répondu de lui-même: "par une gestion budgétaire responsable". Il entend également revoir les relations financières avec l'Etat. 

En attendant, 15 vice-présidences ont été attribuées, comme lors du précédent mandat.

Un seul fauteuil est resté libre au cours de la séance, celui d'un ancien président, André Vallini. 


Les 15 vice-présidences

1ère vice-présidente: Frédérique Puissat
2e vice-président: Christian Rival
3e vice-présidente: Annick Merle
4e vice-président: Christian Coigné
5e vice-président: Pierre Gimel
6e vice-présidente: Chantal Carlioz
7e vice-président: Jean-Claude Peyrin
8e vice-présidente: Sandrine Martin-Grand
9e vice-président: Julien Polat
10e vice-présidente: Evelyne Michaud
11e vice-président: Patrick Curtaud
12e vice-présidente: Laura Bonnefoy
13e vice-président: Robert Duranton
14e vice-président: Bernard Perazio
15e vice-présidente: Martine Kholy

"Le goût de l'effort"

Jean-Pierre Barbier a ouvert son discours en remerciant ses parents, qui lui ont donné "le goût de l'effort et du mérite républicain". Le député UMP n'a pas manqué de saluer le soutien de Georges Colombier qui lui a appris les règles de la politique. Il a également cité Fabrice Marchiol, le maire de La Mure disparu brutalement pendant la campagne électorale. "Mon parcours est celui d'un homme libre", a ensuite lancé le nouveau président, qui a "la culture du résultat".  

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ L'ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE 2017 SUR FRANCE INFO

Emmanuel Macron et les Alpes : retour sur deux ans et demi de visites

Près de chez vous

Les + Lus