Une start-up bas-normande gagne son procès contre Microsoft-Skype

Le géant de l'informatique accusait les deux créateurs de Vest Corporation d'avoir diffusé le code source du logiciel de messagerie. Ils ont été relaxés et vont même toucher 1000 euros au titre du préjudice moral.

  • Par Christophe Meunier
  • Publié le , mis à jour le
Des utilisateurs du réseau Skype © AFP Jonathan Nackstand

© AFP Jonathan Nackstand Des utilisateurs du réseau Skype

Coup de théâtre dans l'affaire opposant le groupe américain Microsoft aux deux créateurs de Vest Corporation, une start-up créée en 2007 à Lantheuil près de Caen. Ce procès est un peu l'histoire de l'arroseur arrosé. Le 24 septembre dernier, le procureur avait requis à l'encontre de Christian Durandy, gérant et commercial, et Sean O'Neill, technicien et développeur, une peine de un an de prison avec sursis. Les deux hommes sont relaxés et c'est l'accusation, l'entreprise américaine Microsoft, qui est condamnée à leur verser 1000 euros pour préjudice morale.

En 2007, Christian Durandy et Sean O'Neill créait à Lantheuil l'entreprise Vest Corporation. Leur projet: créer un logiciel de messagerie instantané sécurisé. En 2005, l'administration française avait décidé de bannir l'utilisation de Skype dans ses services pour des raisons de sécurité. Les deux entrepreneurs avaient vu là un marché à prendre et avait débuté le développement de leur propre logiciel. En 2011, un chercheur russe affirme, sur son site internet, avoir réussi à déjouer la sécurité du logiciel américain....en s'appuyant sur le travail des deux responsables de Vest Corporation. L'étude du fonctionnement d'un logiciel est légal. La diffusion du code source d'un logiciel ne l'est pas.

Le géant de l'informatique Microsoft, qui a racheté Skype pour 8.5 milliards de dollars en 2011, a alors décidé de poursuivre les deux hommes en justice. Il les accusait d'avoir diffusé en partie les sources de Skype et d'avoir frauduleusement mené une intrusion dans son système informatique. "Nous n'avions aucune raison d’utiliser les codes de Skype pour créer notre solution sécurisée si Skype ne l'était pas", se défendait Christian Durandy, quelques jours avant le procès. 

Reportage de Pierre-Marie Puaud et Jacques Vetter
Intervenants:
- Christian Durandy, ex-gérant de Vest Corporation
- Me Christophe Alleaume, avocat de Christian Durandy

Une start-up bas-normande gagne son procès contre Microsoft-Skype



les + lus
les + partagés