Élections 2017
avec

M'alerter dès que les résultats seront publiés

Dijon : À la recherche d’Aloysius Bertrand, le poète disparu

Découvrir le poète Aloysius Bertrand à travers une balade littéraire à Dijon  / © La Voix des Mots
Découvrir le poète Aloysius Bertrand à travers une balade littéraire à Dijon / © La Voix des Mots

Des animations seront organisées par l’association culturelle La Voix des Mots du vendredi 12 au dimanche 14 mai 2017. Au centre de ces journées pleines de poésie, Aloysius Bertrand, un écrivain dijonnais injustement oublié.

Par Myriam Bendjilali

Un poète innovateur et méconnu des Dijonnais


Qui est Aloysius Bertrand ? Question outrancière pour les grands connaisseurs de poésie française mais pertinente pour la plupart des Dijonnais : « Aloysius Bertrand  a inventé la poésie en prose », explique Fred Mougel responsable artistique de l’association culturelle La Voix des Mots.

Ce poète d’un genre nouveau pour son époque a su inspirer de nombreux écrivains dont le plus fameux est Charles Baudelaire  auteur des Fleurs du mal.

Bertrand s’inscrit dans le mouvement du romantisme français : « Il a inspiré un nombre impressionnant d'artistes depuis son œuvre majeure : Gaspard de la Nuit, Ravel, Magritte, Baudelaire, Musset, Breton comptent parmi ses admirateurs. Son œuvre est la fois « métal », gothique, médiévale et visionnaire ».

Mais si Bertrand gagne à être connu dans la capitale des ducs de Bourgogne, c’est surtout pour ses liens particuliers avec Dijon où il a vécu et fait ses études : « il est méconnu dans sa propre ville. Et c'est cette ville qui l'a inspirée par-dessus tout ».

Cette inspiration pousse La Voix des Mots à le réhabiliter à travers une série d’animations : « c'est pour découvrir une œuvre, une ville sous un autre angle, mais aussi et surtout pour montrer que son œuvre suscite la création ».

Le visage de la statue du poète à Dijon  / © Wikimedia Commons /PRA
Le visage de la statue du poète à Dijon / © Wikimedia Commons /PRA


« La poésie en vie à Dijon ! »


Au programme de cette première édition des Flâneries Vagabondes : « Des expos, conférences, visites guidées, lectures, un superbe concert mais aussi des créations en direct, des rencontres avec les artistes » énumère Fred Mougel.

Spécialiste de la poésie vivante, l’association La Voix des Mots a un but précis à travers ces trois jours de découverte poétique : « Nous voulons faire découvrir poétiquement une ville ».

Il s’agit aussi de redonner à la poésie sa place dans la cité « en affichant des poèmes, en les lisant dans toute sorte de lieux ». 
D’après Fred Mougel, il faut s’attendre à d’autres Flâneries Vagabondes à l’avenir. Alors, à vos papiers ! 

La tombe d'Aloysius Bertrand au cimetière Montparnasse
La tombe d'Aloysius Bertrand au cimetière Montparnasse


Une vie d'artiste


Né en 1807, à l’orée du XIXe siècle, Aloysius Bertrand est un homme de lettres aux origines sociales modestes. Il étudie au collège Royal de Dijon entre 1818 et 1826. Entre temps, il écrit de nombreux poèmes publiés et appréciés par d’illustres auteurs de l’époque dont Victor Hugo et Chateaubriand.

Pour Aloysius, l’année 1828 est décisive car c’est le début de l’aventure parisienne. Il fréquente les cercles littéraires de la capitale. Mais sa pauvreté lui fait honte et il décide de mettre un terme à son séjour. Il retourne à Dijon en 1830 en gardant avec lui un fort intérêt pour le théâtre.

Il collabore aussi avec de nombreux journaux littéraires dont le Mercure de France. En parallèle il écrit des pièces de théâtre. En 1833, il repart à ¨Paris où il écrit son œuvre majeure : Le Gaspard de la nuit.

L'auteur qui vit misérablement tombe gravement malade et meurt en 1841. Son corps repose aujourd’hui au cimetière Montparnasse. Un site Internet lui est actuellement consacré. 




A lire aussi

Sur le même sujet

Bac : un préavis de grève des examinateurs

Près de chez vous

Les + Lus