Besançon : Edouard Philippe est venu soutenir la candidate de la République en Marche

Edouard Philippe accompagné de Jean-Louis Fousseret et des candidats "en marche" dans les rues de Besançon / © France 3 Franche-Comté : Fabienne Le Moing
Edouard Philippe accompagné de Jean-Louis Fousseret et des candidats "en marche" dans les rues de Besançon / © France 3 Franche-Comté : Fabienne Le Moing

Édouard Philippe avait promis de faire campagne pour les candidats La République en Marche. Il a tenu parole. Le Premier ministre était cet après-midi à Besançon pour soutenir tout particulièrement la candidature Fannette Charvier dans la première circonscription du Doubs.

Par Sophie Courageot et Fabienne Le Moing

Pas du tout une visite officielle d'un premier ministre. Edouard Philippe n'a pas fait de grande déclaration. 

Il a visite en début d'après-midi l'école de la deuxième chance, l'Access Code School dans le quartier de Planoise.

Accompagné par d'autres candidats de la République En Marche : Sylvie le Hir, Denis Sommer, Frédéric Barbier, Fannette Charvier et Éric Alauzet, le premier ministre a pris le tramway. Il a arpenté ensuite une partie de la Grande Rue, entre le pont Battant et l’Hôtel de Ville.
Le premier Ministre en Franche-Comté
Avec Edouard Philippe Premier Ministre, Eric Alauzet Ecologiste - 2ème du Doubs - En ballotage, Ludovic Fagaut Les Républicains - 2ème du Doubs - En ballotage. reportage E.Thiery, F. Le Moing, B.Rouch et F.Pele

À 32 ans, Fannette Charvier incarne le renouvellement voulu par "La République en Marche". La jeune femme pourrait bien faire partie des nouveaux visages de l'Assemblée nationale.

Elle est arrivée en première position du premier tour des législatives avec 29,87% des voix, près de treize points devant la députée sortante socialiste Barbara Romagnan.

Jean-Luc Mélenchon appelle de son côté à soutenir Barbara Romagnan. Le chef de gouvernement a donc décidé de venir épauler la candidate de LRM.

Avec 32,3% des voix le 11 juin, la formation d'Emmanuel Macron, alliée au MoDem, est en effet en passe de l'emporter dimanche dans 400 à 470 circonscriptions sur 577, selon les projections des instituts de sondage. Loin derrière, les deux familles politiques,
droite et gauche, qui structurent la vie politique française depuis des décennies devraient enregistrer de sérieux revers, avec l'effondrement du Parti socialiste et Les Républicains en grandes difficultés.

 

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Macron veut augmenter les revenus des agriculteurs

Près de chez vous

Les + Lus