Biolait : le groupement de paysans qui échappe à la crise

1000 fermes adhèrent à Biolait aujourd'hui / © France 3 Bretagne
1000 fermes adhèrent à Biolait aujourd'hui / © France 3 Bretagne

Au début, ils étaient six producteurs de lait bio, du Morbihan et de Loire-Atlantique. Ils voulaient ne plus dépendre des grosses laiteries, type Lactalis. Ils ont créé Biolait. Vingt ans plus tard, ils sont 2000 paysans, partout en France et représente 30% du marché du lait bio français.

Par S.Salliou

Le jour n’est pas encore levé à Plédéliac (22). Le bruit de la machine à traire se fait déjà entendre. Dominique Le Calvez y est depuis 7h ce matin. Il a 50 vaches à traire. Elles produisent du lait bio… suffisamment pour qu’il vive de son métier. Quand il a repris la ferme des Hirondelles avec sa femme, il y a 3 ans, il a cherché une laiterie. C’est naturellement qu’il s’est tourné vers le groupement de producteurs Biolait. Avec ses pairs, il a trouvé un échange constructif, une écoute : "Ils n’étaient pas là juste pour me proposer d’acheter mon lait, contrairement aux autres laiteries".

Portrait d'un producteur de Biolait des Côtes d'Armor
Interviews -Dominique Le Calvez , éleveur laitier, adhérent Biolait / Ludovic Billard, administrateur Biolait et éleveur laitier / Isabelle Baur, directrice des magasins Scarabée Biocoop de Rennes

Tout est décidé en commun...

Les producteurs, comme Dominique se retrouvent en assemblée générale régulièrement et décident de faire évoluer ou pas leur cahier des charges. Par exemple, depuis quelques mois, les éleveurs de Biolait donnent uniquement des céréales d’origine française à leurs animaux. La proposition a été soumise en réunion locale à l’automne 2015, elle est passée en conseil d’administration avant d’être représentée en réunion locale en février 2016. Ensuite, s’est déroulé le vote définitif.

... Même le prix du lait.

Les paysans fixent aussi le prix du lait. 450 euros minimum les 1000 litres en 2016, le prix est de 280 pour le lait conventionnel. Et plus exceptionnel encore, ils organisent eux-mêmes la collecte. Dès la création de Biolait, ils ont acheté des tanks, des camions et embauché des chauffeurs laitiers.

Pour les débouchés, Biolait a lié des partenariats avec Hyper U et Biocoop. Une façon de consolider la filière pour les paysans et pour les distributeurs. Isabelle Baur, directrice des magasins Biocoop de Rennes se réjouit de cet accord qui lui permet s’assurer ses stocks de lait, même en cette période de forte demande.

Le groupement de paysans va continuer à grossir et faire des envieux. Aujourd'hui, l'enjeu pour les producteurs de Biolait est que solidarité et transparence restent les maîtres mots de cette aventure.

Sur le même sujet

A 105 ans, Robert Marchand poursuit sa course

Près de chez vous

Les + Lus