9h50 le matin - Bretagne

Lundi, mardi, jeudi et vendredi à 9h50
Logo de l'émission 9h50 le matin - Bretagne

Biodiversité domestique : un devoir patrimonial

Un troupeau de chèvre des Fossés / © H. Ronné - Écomusée du pays de Rennes
Un troupeau de chèvre des Fossés / © H. Ronné - Écomusée du pays de Rennes

La biodiversité domestique est constituée de toutes les races animales et variétés végétales qui constituent le patrimoine "cultural" de nos régions. Aujourd’hui beaucoup d'animaux, de végétaux sont menacés de disparition, menaçant la diversité génétique de toute une espèce. 

Par Emilie Colin

C'étaient "les stars" du dernier salon International de l'agriculture : la vache bretonne pie noir, un bélier avranchin, des chèvres des Fossés ou encore des moutons de Ouessant. Pour ces animaux, l'enjeu n'était pas de représenter leur race aux concours mais plutôt de rappeler l'importance de celle-ci, dans un devoir patrimonial, comme figures importantes de l'élevage français. 

Une vache pie noir / © H. Ronné - Écomusée du pays de Rennes
Une vache pie noir / © H. Ronné - Écomusée du pays de Rennes


Ces races sont en effet menacées. L'intensification de la production agricole de l'après-guerre a uniformisé les pratiques agricoles et standardisé les types d'animaux et de végétaux, au profit des plus rentables. Pour produire du lait en grande quantité, la plupart des exploitants français ont élevé une seule race de vache, la Holstein. Pourtant, au fil des siècles chaque région a su sélectionner des races adaptées à sa géographie, son climat, c'est-à-dire à son terroir.

Devenir un conservatoire génétique régional


Jean-Luc Maillard, directeur de l'écomusée du pays de Rennes (ouvert en 1987) rappelle l'importance de préserver cette biodiversité domestique.

La biodiversité domestique
avec Jean-Luc Maillard


A lire aussi

Pièges à frelons