Littoral - Le magazine des gens de mer

Le dimanche à 12 h 55, rediffusé le jeudi à 8 h 50
Logo de l'émission Littoral - Le magazine des gens de mer

Théâtre, humour et amour

Coups de théâtre sur la SNSM, une ile dans le cœur au nord de la baie de Morlaix et des bigorneaux qui volent, Littoral surprend, voyage et s’amuse pour ce dernier numéro de la saison

Par Sophie Bourhis

Cette semaine dans Littoral, nous vous proposons 3 thématique bien différente. A l’occasion de la première journée nationale du sauveteur en mer qui aura lieu le 29 juin prochain, Laurent Marvyle rend hommage aux bénévoles de la SNSM et nous rediffusons le sujet :

Le théâtre au secours des secouristes
Une fois par an, pendant deux jours, des stagiaires de la Société National de Sauvetage en Mer se réunissent au Pôle national de formation de la SNSM à Saint-Nazaire, pour participer au stage "Interventions d'urgence et gestion du stress". 
Littoral, le théâtre au secours des secouristes
Les bénévoles de la SNSM sont de plus en plus formés et c'est bien... Une fois par an, le centre national de formation de la SNSM, situé à St Nazaire, propose un stage aux équipages avec des comédiens. - Littoral / France 3 Bretagne - Jean-François Naud

Laurent va vous faire découvrir tout l'amour d'un homme pour son île. L'Ile Callot est un tout petit morceau de terre au nord de la baie de Morlaix. Bertrand L'Hour y passe le plus clair de son temps, et ne s'ennuie pas une seule seconde.
Une île au coeur. Réalisation Bernadette Bourvon 

Et puis une drôle d'histoire dans Littoral, des bigorneaux qui volent ! On n’a jamais vu ça ! Eh bien, si ! Et, c’est même une discipline sportive dotée d’un vrai championnat du monde ! Chaque été, début août, le port de Moguériec à Sibiril, accueille la plus insolite des compétitions. 
Littoral, vole petit bigorneau, vole !
Chaque été, début août, le port de Mogueriec à Sibiril, dans le finistère, accueille la plus insolite des compétitions, le championnat du monde de cracher de bigorneaux....  - Littoral / France 3 Bretagne - Christophe Rey


Vente de sable breton sur internet : le Finistère s'inquiète