Présidence LR : il manque encore 4 à 500 parrainages au Finistérien Maël de Calan

Maël de Calan / © FRED TANNEAU / AFP
Maël de Calan / © FRED TANNEAU / AFP

Le Finistérien Maël de Calan, candidat à la présidence des Républicains, a dénoncé vendredi une "absence d'équité entre tous les candidats", citant nommément Laurent Wauquiez. Il lance un appel pour la collecte des parrainages manquants auprès des militants.

Par AFP (editing T.P.)

Interrogé sur Radio Classique, ce conseiller départemental du Finistère, ancien porte-parole d'Alain Juppé, "salue le travail fait par la présidente de la Haute autorité Anne Levade" mais "il y a une absence d'équité entre tous les candidats. D'un côté Laurent Wauquiez qui manifestement peut s'adresser à tous les adhérents et a les moyens de le faire, les moyens techniques, et d'autres candidats à qui on ne les a pas donnés".

Maël de Calan a indiqué avoir reçu le parrainage de "plus de vingt" parlementaires (sur 13 nécessaires) mais il lui manque "4 ou 500 adhérents" sur les 2 347 requis avant le 11 octobre.

"Il y a un risque que nous ne soyons pas qualifiés. Que les idées que nous portons dans cette campagne ne soient pas représentées. Je lance un appel à tous les adhérents".
"On n'est pas candidat à la présidence d'un parti pour le quitter en cas de défaite. En revanche, ce que nous voulons faire si nous ne gagnons pas, c'est structurer au sein des Républicains un courant européen, réformateur, d'une droite dont on pense qu'elle est majoritaire au sein de notre électorat, et faire vivre ces idées au sein de notre parti"
, a-t-il dit.

Outre Maël de Calan, se sont déclarés candidats à cette élection le vice-président du parti Laurent Wauquiez, les députés Julien Aubert et Daniel Fasquelle, la maire de Taverny (Val-d'Oise) Florence Portelli et Laurence Saillet, proche de Xavier Bertrand.

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

valoriser l'apprentissage : portes ouvertes entreprises

Près de chez vous

Les + Lus