Le tourisme en septembre : un enjeu pour les professionnels

Les plages malouines désertées par les touristes estivaux / © France 3 Bretagne
Les plages malouines désertées par les touristes estivaux / © France 3 Bretagne

Fini les mois entiers de vacances. Aujourd'hui les habitudes ont changé, les touristes fractionnent davantage leurs vacances, et le mois de septembre reste un moment de l'année privilégié pour prendre du bon temps. Une période sur laquelle les professionnels du tourisme misent aussi beaucoup.

Par Krystell Veillard

Une température extérieure de 13 degrés, du vent, de la pluie et une plage déserte ou presque. Entre les averses les courageux touristes, venus visiter la cité corsaire, ont échangé le maillot pour l'imperméable et le parapluie. Ces touristes de septembre sont prêts à braver les intempéries pour éviter la foule et profiter de conditions d'accueil préférentielles dans les hôtels, avec des tarifs défiant toute concurrence.

Des touristes de passage


Les professionnels du tourisme l'ont compris depuis longtemps, il faut être capable d'attirer cette clientèle de l'arrière-saison qui représente une part non négligeable du chiffre d'affaire à l'année. Si le profil des clients de septembre n'est pas le même que celui des juilletistes et des aoûtiens, les habitudes de consommation et la durée des séjours sont aussi très différents. Ces touristes séjournent peu de temps et circulent davantage notamment.

Septembre : de 9 à 10 % de la fréquentation touristique annuelle


D'après le Comité départemental du tourisme de Haute Bretagne, le mois de septembre représente aujourd'hui entre 9 et 10% de la fréquentation touristique annuelle en Ille-et-Vilaine, un chiffre en augmentation malgré une météo parfois capricieuse.

Le reportage à Saint-Malo (35) de Nicolas Dalaudier et Vincent Bars

Saint-Malo : le tourisme d'arrière saison
Le reportage à Saint-Malo (35) de Nicolas Dalaudier et Vincent Bars - Interviews : Michel Bazin, directeur « Hôtel l’Univers » - Mikael Le Morvan : restaurateur « La Rose des Vents »


Sur le même sujet

Age de l'apprentissage repoussé de 25 à 30 ans

Près de chez vous

Les + Lus