9h50 le matin

Du lundi au vendredi à 9h50 sur France 3 Centre-Val de Loire
Logo de l'émission 9h50 le matin

Sur la trace des castors dans mon histoire de Loire

Chassé pour sa fourrure, le castor avait pratiquement disparu des rivières françaises au début du XXème siècle. Il n'en restait alors plus que quelques couples en Centre-Val de Loire. Depuis sa réintroduction dans les années 70 il a peu à peu recolonisé la Loire et ses affluents.

Par Anne Lepais

Présent dès le néolithique et jusqu'au milieu du 19ème siècle, le castor a frôlé l'extinction au début du 20ème avant de faire l'objet du premier décret de protection d'une espèce naturelle, pris en 1909.
Il a alors reconstitué son effectif et recommencé à coloniser les rivières qu'il avait fréquentées par le passé.

Le castor écorceur d'arbres


Il se nourrit principalement de feuilles, mais en été, dès que le niveau de l'eau baisse, faute d'atteindre les feuilles il va minutieusement ronger l'écorce de l'arbre sur environ 60 cm pour en sucer la sève. Ce sera fatal pour l'arbre qui petit à petit va s'affaiblir, mourir et chuter, au grand bonheur de l'animal.

Le castor travailleur d'amont


L'arbre, à porté de dents, va permettre à l'animal de se constituer un tas de petites baguettes qu’il aura pris soin de couper en amont de son habitation. Poussées dans l'eau, elles seront transportées par le courant de la rivière et récupérées par le castor qui pourra alors fabriquer sa hutte.


Retrouvons Bertrand Deshayes au milieu de la faune sauvage à la recherche d'indices de présence de castors
Sur la trace des castors dans mon histoire de Loire
Chassé pour sa fourrure, le castor avait pratiquement disparu des rivières françaises au début du XXème siècle. Il n'en restait alors plus que quelques couples en Centre-Val de Loire. Depuis sa réintroduction dans les années 70 il a peu à peu recolonisé la Loire et ses affluents. - France 3 Centre-Val de Loire - Gilles Maury et Eve Manier

 

C'est vous qui le dites : la Marolle-en-Sologne