Chambord : symbole de grandeur et de puissance royale

Cette fois-ci notre visite est consacrée à Chambordobjet, symbole du pouvoir royal et de la puissance de la France. C’est ainsi que l’a voulu François 1er, son bâtisseur. Le projet se nourrit des innovations artistiques, scientifiques et architecturales de la renaissance Italienne.

  • Sylvain Hadelin / A.Lps
  • Publié le
Château de Chambord © France 3 Centre-VDL

© France 3 Centre-VDL Château de Chambord

Chambord, un immeuble ?

Au centre du château, le corps de logis principal s’impose par sa masse cubique à quatre tours massives aux angles.
Il est appelé « donjon » en référence aux châteaux médiévaux, symbole de puissance militaire. A l’intérieur, quatre larges vestibules forment un plan en croix grecque, dont le centre est occupé par le célèbre escalier à doubles révolution, sans doute conçu ou inspira par Léonard de Vinci.
L’édifice principal de Chambord repose sur un carré en croix grecque, orné de 4 tours © HistoPad Chambord, (c) Histovery - Domaine National de Chambord, 2015"

© HistoPad Chambord, (c) Histovery - Domaine National de Chambord, 2015" L’édifice principal de Chambord repose sur un carré en croix grecque, orné de 4 tours


Ce plan centré est tout à fait inédit en France pour un palais royal, le plan en croix étant habituellement celui des édifices religieux. Cette autre référence marque dans l’architecture la condition sacrée du roi de France.
Ce plan en croix détermine ainsi dans le donjon quatre quartiers d’habitation absolument similaires à chaque étage qui se composent chacun d’un logis « carré » et d’un appartement aménagé dans la tour d’angle. La distribution de ces logis est standardisée : on y retrouve une pièce à vivre de plus de six mètres de hauteur, et des cabinets annexes entresolés servant de garde-robe, d’oratoire ou de pièce de travail.
Ces logis sont indépendants l’un de l’autre grâce aux vestibules, aux loggias (galeries ouvertes aménagées sur le côté d’un appartement carré) ou à un escalier appelé « de fond-en-comble », inséré dans l’épaisseur des murs de chaque tour, à la jonction entre un appartement carré et de tour. C’est une véritable sortie de secours qui permet de se rendre à chaque étage, depuis le rez-de-chaussée jusqu’aux combles du château !

Un plan qui se répète à chaque étage… une sortie de secours… des appartements privés, indépendants les uns des autres… et qui se ressemblent tous… Chambord a été conçu comme un immeuble d’aujourd’hui !
 

Chambord, un lieu inhabitable ?

Commencé en 1519, le donjon est achevé 20 ans plus tard.
François 1er n’y séjournera que 70 jours sur la totalité de son règne car Chambord n’était pas un lieu confortable. L’escalier à double révolution organisant les hauteurs sous plafond à plus de 6 mètres, rendait les pièces inchauffables... 426 pièces, 77 escaliers ; 282 cheminées, Chambord fait figure de merveille du monde…
L'escalier à double révolution du château de Chambord © France 3 Centre-Val de Loire

© France 3 Centre-Val de Loire L'escalier à double révolution du château de Chambord

Cet Emblème de la renaissance française fut dépeint comme une œuvre d’art et d’imagination ou les architectes ne se sont pas préoccupés le moindre du monde de loger ici des hommes de la vie réelle.

L'équipe de PAYSAGES retrouve à Chambord Virginie Berdal , chargée de recherche au service conservation et action éducative de Chambord.
Virginie Berdal, chargée de recherche à Chambord © France 3 Centre-VDL

© France 3 Centre-VDL Virginie Berdal, chargée de recherche à Chambord


[VIDEO] reportage : Sylvain Hadelin, Gilles Maury, Wilfrid Molon et William Sabas
remerciements à « Images de l'HistoPad Chambord, (c) Histovery - Domaine National de Chambord, 2015 »
Chambord : symbole de grandeur et de puissance royale

Cette fois-ci notre visite est consacrée à Chambord, objet, symbole du pouvoir royal et de la puissance de la France. C’est ainsi que l’a voulu François 1er, son bâtisseur. Le projet se nourrit des innovations artistiques, scientifiques et architecturales de la renaissance Italienne. Intervenant : Virginie Berdal. Chargée de recherche, service conservation et action educative de Chambord  -  France 3 Centre-Val de Loire  -  Reportage : Sylvain Hadelin, Gilles Maury, Wilfrid Molon et William Sabas




L'actu de votre région en vidéo

La ville d'Arrou récompensée pour ses efforts consacrés au traitement des animaux abandonnés

Les "pattes d'or" récompensent les municipalités vertueuses qui adoptent des chatons, constituent des familles d'accueil ou encore font des dons. L'investissement, les actions, les signalements, les trappages et les biberonnages des Arroutains, à l'image de Marie Bouchez, ont permis à leur commune d'obtenir le 24 septembre sa quatrième "patte d'or". Prochain objectif : une cinquième patte d'or, pour obtenir le statut de village Féliprotecteur au même titre que les villages fleuris.

Didier Le Pape / Sanâa Hasnaoui

les + lus
les + partagés