Blois : un arrêté municipal pour limiter la distribution des repas chauds

Polémique entre les Restos du Cœur et la municipalité de Blois. La cause : un arrêté pris début janvier par la mairie de gauche pour limiter la distribution de repas chauds aux SDF. 

  • Par Elsa Cadier
  • Publié le , mis à jour le
Les maraudes Restos du Cœur à Blois réduites à 3 au lieu de 5 © France 3 Centre-Val de Loire

© France 3 Centre-Val de Loire Les maraudes Restos du Cœur à Blois réduites à 3 au lieu de 5

Polémique entre les Restos du Cœur et la municipalité de Blois (Union de la gauche)

Tout est parti d'un arrêté municipal datant du 6 janvier dernier, règlementant et réduisant la distribution de repas chaud aux Sans Domicile Fixe dans les rues de Blois à certains endroits. Depuis, les Restos du Cœur ne sont plus autorisés à faire leurs "maraudes" que trois fois par semaine au lieu de cinq. 

Extrait de l'arrêté : 
"Les Restos du Cœur sont autorisés à occuper le domaine public à l'occasion de la distribution de produits alimentaires qui se déroulera les lundis, mercredis et vendredis.

La bonne gestion de l'espace public

Pour la mairie, Blois est une ville touristique et cet arrêté résulte de la bonne gestion de l'espace public.

Les gens de la rue ont plusieurs possibilités pour avoir des repas. En particulier, il y a l'accueil de jour qui est géré par l'ASLD (Aide Soutien Lutte contre les Détresses) et qui offre quotidiennement des repas aux gens de la rue. Les maraudes des Restos du Cœur sont complémentaires, nous dit Odile Soules, adjointe PC à la solidarité.


Résultat, les 35 à 40 SDF Blésois qui bénéficient de ces maraudes affirment qu'ils ne pourront plus désormais manger que trois fois par semaine...

• Reportage de A.G Emonet / M. Mouamma dans le 12/13
Blois : un arrêté municipal pour limiter la distribution des repas chauds

Polémique entre les Restos du Cœur et la municipalité de Blois. La cause : un arrêté pris début janvier par la mairie de gauche pour limiter la distribution de repas chauds aux SDF.  -   -  A.G Emonet / M. Mouamma



  • Cher : 60 cervidés devront être abattus

    La propriétaire de terres dans le sud du Cher sur lesquelles vit une harde de cerfs devra finalement procéder au prélèvement de soixante animaux, selon une ordonnance rendue ce mercredi. Elle contestait les prélèvements estimant que des passages auraient dû aménager pour les animaux.

    Mis à jour le 28/12/2016
  • Cher : Polémique sur des grands gibiers, 60 bêtes menacées

    Des cervidés bloqués par l'autoroute A 71 stagnent sur une propriété du sud du Cher. Et ce depuis bientôt 25 ans. La propriétaire des lieux accusée de ne pas effectuer ses quotas de prélévements saisie le tribunal administratif d'Orléans

    Mis à jour le 28/12/2016
  • Orléans Loiret Basket : finalement le coach reste

    En désaccord avec la présidence, le coach de l'Orléans Loiret Basket Pierre Vincent avait annoncé il y a deux semaines sont désir de quitter le club. Finalement, puisque Cholet ne l'a pas engagé, il restera l'entraîneur du club de Pro A encore une saison 

    Mis à jour le 27/05/2016
  • Une bien étrange annonce immobilière fait scandale

    Une agence immobilière des Lilas (Seine-Saint-Denis) aurait relayé des instructions du propriétaire d'un appartement à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) de ne pas louer le bien à un individu noir. Le Défenseur des droits s'est autosaisi et a ouvert une enquête.

    Mis à jour le 28/12/2016
  • Marseille : 2 jours offerts aux municipaux

    A la traditionnelle journée du maire du 26 décembre accordée aux agents municipaux, s'ajoute celle du président de la Métropole. Joli cadeau de Noël, mais pas pour les contribuables Marseillais, dont les conteneurs à poubelles débordent, et qui n'auront pas de crèche pour leurs enfants le 2 janvier.

    Mis à jour le 27/12/2016
  • Comptes de l'ex-Poitou-Charentes : Ségolène Royal campe sur ses positions

    Enième épisode dans la guerre politique entre Ségolène Royal et Alain Rousset. Invitée de la matinale de France Inter, l'ex-présidente de la région Poitou-Charentes dément point par point les conclusions du rapport de la Chambre régionale des comptes. Démêlons le vrai du faux.

    Mis à jour le 22/12/2016

L'actu de votre région en vidéo

Restauration des oeuvres d'Olivier Debré

A Tours, le tout nouveau centre de création contemporaine Olivier Debré organise des portes ouvertes aujourd'hui et vendredi, avant sa réelle ouverture en mars prochain. 4500 m² d'exposition seront proposés au public. Les oeuvres monumentales d'Olivier Debré feront partie du décors : des oeuvres qui peuvent atteindre les 40 m². Certaines sont actuellement en restauration sur site. Notre équipe a pu pousser la porte du centre de création contemporaine. Intervenants : Alain Julien-Laferrière, directeur du centre de création contemporaine Olivier Debré - Marc Philippe, restaurateur d'art.

Alain-Georges Emonet, Julie Postollec et Armelle Garreau

© France 3 Centre-Val de Loire

Lire l'article
Tours : deux jours pour une première rencontre avec le nouveau centre d'art contemporain Olivier Debré
les + lus
les + partagés