Corse : un projet d'harmonisation des prix du tabac avec le continent

Pour renflouer les caisses de la sécurité sociale, trente-cinq députés proposent d'aligner le prix des cigarettes en Corse sur celui du continent. Une mesure inacceptable pour les débitants de tabac insulaires.

Si le prix du tabac est aligné sur celui du continent, les buralistes corses estiment que les ventes seront divisées par trois.
Si le prix du tabac est aligné sur celui du continent, les buralistes corses estiment que les ventes seront divisées par trois. © MaxPPP
Ce projet d'harmonisation des prix du tabac trouve son origine à l'assemblée nationale, dans le projet de loi sur le financement de la sécurité sociale. Il fait partie des amendements déposés par 35 députés menés par la cancérologue Michèle Delaunay, qui avance des arguments avant tout sanitaire. 

"C'est vrai que pour les Corses c'est commode d'avoir du tabac moins cher mais ils payent un tribu qui est inacceptable pour une île comme la Corse. Avec 25% de prix en moins, il y a 25% de cancer du poumon en plus, alors que la Corse devrait être l'île de la qualité de vie et de la santé" explique Michèle Delaunay. 

Des ventes divisées par trois selon les buralistes

Si le prix du tabac est aligné sur celui du continent, les buralistes corses estiment que les ventes seront divisées par trois. "Aujourd'hui, une harmonisation voudrait dire qu'on laisserait la moitié des buralistes en cours de route. Quand on sait que la Corse est une plaque tournante la Méditérranée, qui dit que demain, si on était à parité, les cigarettes ne transiteraient pas par l'Italie, l'Espagne et on aurait une contrebande qui viendrait donc à se développer d'une manière forte en Corse", indique Guy Armanet, président du syndicat des buralistes.

Un impact direct sur la Macotab

Avec 40 salariés, la Macotab produit le moitié des cigarettes vendues en Corse. Une harmonisation des prix du tabac avec le continent aurait un impact direct sur l'entreprise. "Pour nous, les conséquences de ce projet peuvent être une fermeture à moyen termeÇa faciliterait le travail de la direction de nous dire "la fiscalité c'est comme ça, au revoir"" indique Nicolas Bernard, délégué CGT de la Macotab.

La Collectivité Territoriale de Corse soutient la filière. Elle a obtenu de l'Europe une dérogation qui maintient les cigarettes 25% moins chères jusqu'à la fin 2017. Les taxes sur le tabac rapporte chaque année 75 millions d'euros à la CTC, soit 11% de ses recettes.

prix du tabac

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter