Emprunts toxiques : une aide de l’Etat accordée à la Collectivité territoriale de Corse

Une aide de l’Etat à hauteur de 104 millions d’euros a été accordée à la Collectivité territoriale de Corse (CTC) pour le règlement de ses emprunts toxiques.

© Capture d'écran FTV
La charge de la dette de la CTC s’élève à 300 millions d’euros. Alors cette aide de 103 937 540€ est forcément bienvenue.
 
C’est le ministre de l’Aménagement du Territoire et des Collectivités territoriales, Jean-Michel Baylet,  qui l’a annoncé. Cette somme permettra d’aider la collectivité territoriale de Corse à régler ses emprunts toxiques.
 

Un fonds de soutien de 3 Mds €

 
La CTC avait effectué cette demande d’aide de l’Etat en avril 2015. Elle s’inscrit dans le cadre du fonds, doté de 3 milliards d’euros, qui soutient les collectivités ayant souscrits des emprunts à risques.
 
Ces emprunts toxiques dits aussi structurés, ne sont pas des emprunts classiques. Les intérêts de leur remboursement peuvent à tout moment augmenter de façon exponentielle.
 
La Collectivité territoriale de Corse avait souscrit à deux prêts à risques auprès de la banque franco-belge Dexia en 2007 : le premier d’un montant de 56 millions d’euros et le second, de 51 millions d’euros, indexé sur le franc suisse. Et c’est ce dernier qui pose problème selon le site Les Echos, car son taux d’intérêt aurait atteint les 16%. Concrètement, le paiement de ces seuls intérêts coûte chaque année 12 millions d'euros à la CTC.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie politique
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter