A Corte, 500 personnes défilent pour la création d'une service d'urgences

A Corte, 500 personnes défilent pour la création d'une service d'urgences
Dr Paul Venturini, médecin à l'Hôpital de Corte Tattone, Josée Acquaviva, organisatrice du Rassemblement - France 3 Corse ViaStella - Fréderic Danesi, Daniel Bansard, Julien Castelli

Ils réclament un scanner et un nouveau service d'urgences pour le centre hospitaier de Corte-Tattone. 500 personnes étaient aujourd'hui dans la rue à Corte. Une manifestation à laquelle ont participé professionnels de santé, élus et habitants du Centre Corse.

Par Marc Taubert

Ils réclament un service d’urgence et un scanner pour l’établissement de santé cortonnais. Pour son confrère Paul Venturini, médecin à l'Hôpital de Corte Tattone, c’est également une question de santé publique : « il y a les délais, mais il y a aussi les examens qui ne sont pas demandés. Ce sont ceux qui coûtent le plus aujourd’hui dans le dépistage, comme des cancers profonds. Les scanners ne sont pas demandés parce que parfois, on met aussi en balance un transport qui va être difficile, qui va être coûteux ».

500 personnes ont répondu à cet appel, beaucoup d’élus, et beaucoup d’habitants inquiets de la microrégion. Une délégation a été reçue par le sous-préfet, mais à l’arrivée, aucun engagement de pris.

« En Corse, on ne pouvait pas faire comme partout ailleurs. On ne pouvait pas tenir des comptes des seuils, des quotas. Nous sommes une île, nous dépeuplés, donc on ne peut pas avoir les mêmes seuils et quotas que dans des régions peuplées », explique Josée Acquaviva, organisatrice du Rassemblement.

Chaque année, l’hôpital de Corte – Tattone prend en charge 8.000 personnes qui se présentent sans rendez-vous.

Sur le même sujet

Anthony Luciani, Socios Etoile Club Bastia

Près de chez vous

Les + Lus