Environnement : Saint-Florent s’engage dans une démarche de port propre

Cap sur le port de Saint-Florent (Haute-Corse) / © C.LEMEUR / FTVIASTELLA
Cap sur le port de Saint-Florent (Haute-Corse) / © C.LEMEUR / FTVIASTELLA

Pour responsabiliser les plaisanciers à l’environnement, le port de Saint-Florent a lancé une nouvelle campagne : « Je navigue donc je trie ».

Par FR3 Corse ViaStella

Dans les eaux cristallines du golfe de Saint-Florent  les déchets sont une vraie menace pour tout l’écosystème. Une menace qui a même tendance à d’intensifier au fil des années.

« Plus on parle d’environnement, d’écologie, de nature et plus j’en ramasse [des déchets]. Donc il y a un souci quelque part. Je ne comprends pas comment on peut en trouver autant, cette année en tout cas plus que d’habitude », explique Bruno Barrero, guide à Agriates Kayak. 

Saint-Florent s'engage dans une démarche de port propre
Bruno Barrero, Agriates Kayak; David Donnini, Directeur du port de Saint-Florent; plaisancier italien - France 3 Corse ViaStella - Fabien Farge, Camille Lemeur


Bien conscient des dangers sur son environnement direct, le port de Saint-Florent s’est engagé dans une démarche de port propre. Objectif : sensibiliser et responsabiliser le maximum de ses plaisanciers. « Longtemps le port a eu l’image de pollueur. Mais un port, une fois qu’il est doté des infrastructures nécessaires, n’est pas pollueur.

Au contraire, c’est le premier acteur de protection environnementale. Il va pouvoir circonscrire une pollution, il va pouvoir retraiter les déchets que génèrent les plaisanciers. Aujourd’hui la dimension première du port, c’est la protection de la mer
», précise David Donnini, directeur du port de Saint-Florent. 


160 bateaux par jour en pleine saison


Cette année, le port de Saint-Florent a lancé une nouvelle campagne : « Je navigue donc je trie ».  Lorsqu’un plaisancier se présente à la capitainerie, on lui remet plusieurs sacs afin qu’il trie lui-même ses déchets directement sur son bateau.

« Cette initiative est vraiment importante et utile pour chaque touriste et chaque navigateur. Je me sens vraiment et directement concerné par cette activité de récupération d’écologie en faveur de l’environnement », estime un plaisancier italien.

Ce dispositif est une première en Corse, l’enjeu est majeur : en pleine saison il peut y avoir jusqu’à 160 bateaux par jour dans le Golfe de Saint-Florent.


A lire aussi

Sur le même sujet

Incendies Balagne Centre-corse

Près de chez vous

Les + Lus