publicité

La Sardaigne à Ajaccio : signature d'un protocole d'accord de coopération

La Corse et la Sardaigne se sont engagées lundi à Ajaccio à développer leurs relations politiques et économiques pour construire un partenariat au sein de l'ensemble euro-méditerranéen.

  • France 3 Corse ViaStella
  • Publié le , mis à jour le
L'amitié corso-sarde à l'ordre du jour à l'Assemblée de Corse à Ajaccio © France 3 Corse ViaStella

© France 3 Corse ViaStella L'amitié corso-sarde à l'ordre du jour à l'Assemblée de Corse à Ajaccio

Les présidents du conseil exécutif de la Collectivité territoriale de Corse (CTC), Gilles Simeoni, et de la Région autonome de Sardaigne, Francesco Pigliaru, ont signé un protocole d'accord de coopération.

La Sardaigne à Ajaccio : signature d'un protocole d'accord de coopération

Cette signature a été précédée de séances de travail entre les autorités des deux régions sur les relations institutionnelles, les transports, l'environnement, l'hydraulique, l'urbanisme, l'énergie et la santé.

L'exécutif de la CTC s'était rendu à Cagliari en février pour amorcer ce processus et le président de l'assemblée de Corse, Jean-Guy Talamoni, s'est entretenu, samedi à Bonifacio (Corse-du-Sud) avec son homologue sarde Gianfranco Ganau.

Gilles Simeoni et Fancesco Pigliaru à l'Assemblée de Corse © France 3 Corse ViaStella

© France 3 Corse ViaStella Gilles Simeoni et Fancesco Pigliaru à l'Assemblée de Corse


"Cette nouvelle rencontre confirme la volonté de renforcer les liens fraternels avec la Sardaigne (....) dans une dimension opérationnelle autour d'enjeux communs entre les deux îles", a déclaré M. Simeoni.

Pour M. Pagliaru, "cette coopération va permettre de rompre avec une situation de dépendance et d'établir une continuité territoriale entre les îles voisines, dans le contexte européen et méditerranéen".

Les séances de travail ont été notamment consacrées, selon un document remis par la CTC, à la question des échanges, la fiscalité et les zones franches dans le cadre des relations qu'entretiennent la Corse et la Sardaigne avec leurs gouvernements nationaux respectifs.

En matière de transport, la faisabilité d'une ligne aérienne Cagliari-Ajaccio va être étudiée, de même que celle d'un système de continuité territoriale entre la Ligurie, la Toscane, la Corse et la Sardaigne.

Les questions d'environnement concernent essentiellement le Parc marin international des bouches de Bonifacio, à l'extrême sud de la Corse, et les projets d'inscription de ce parc, traversé par un intense trafic maritime marchand, au patrimoine mondial de l'Unesco.

Gianfranco Ganau, président de la région autonome de Sardaigne

Les représentants des deux régions se sont encore entretenus de la coopération dans les domaines hydraulique, de l'énergie, de l'urbanisme et de la planification. MM. Simeoni et Pigliaru ont annoncé qu'ils se rendront en mai aux Baléares pour prolonger cette coopération insulaire méditerranéenne avec l'archipel qui constitue une région autonome d'Espagne.
La Sardaigne et son statut d'autonomie

Seconde île de la Méditerranée, sensiblement plus étendue que la Corse, dont elle n'est distante que de 15 km dans les bouches de Bonifacio, et surtout beaucoup plus peuplée (1,6 millions d'habitants contre 320 000 pour la Corse), la Sardaigne bénéficie depuis 1948 d'un statut de grande autonomie au sein de la République italienne.

les + lus
les + partagés