Manuel Dias, unique victime de l'attentat aux abords du Stade de France

Manuel Dias est l'un des 129 noms couchés sur la si longue et encore provisoire liste des personnes décédées lors des attentats de vendredi dernier. Manuel Dias avait 63 ans.

Par LG avec Eleonore Autissier

Ce marnais est mort aux abords du Stade de France, victime de l'explosion d'une bombe. Ce lundi matin, au siège de son entreprise de transport à Reims, ses collègues ont tenu à lui rendre hommage.

Manuel Dias était salarié depuis plus de 15 ans de la société rémoise Regnault autocars. Vendredi soir, le sexagénaire a déposé un petit groupe de spectateurs au Stade de France. Sans nouvelles de lui après les attentats, ses proches et ses collègues s'inquiètent. Deux de ses collègues font même la route jusqu'à Paris pour le retrouver, en vain.

 / © Philippe Mercier / France 3 Champagne-Ardenne Manuel Dias est tué sur le coup par le souffle de l'explosion. Depuis, ses collègues sont sous le choc. Ce lundi matin, les véhicules de l'entreprise ont été barrées de noir en signe de deuil.

Il sera difficile de retenir ses larmes pendant la minute de silence. Un cahier de condoléances circulera parmi les 450 salariés du groupe et sera remis prochainement à la famille. Manuel Dias devrait être enterré au Portugal, dans son village d'origine.

Une messe sera dite à 14h30 ce mercredi à l'église de Cormontreuil (près de la maire).

Voir notre reportage diffusé dans le JT 19/20 de ce lundi 16 novembre 2015

Manuel Dias unique victime de l'attentat
Manuel Dias est l'un des 129 noms couchés sur la si longue et encore provisoire liste des personnes décédées lors des attentats de vendredi dernier. Manuel Dias avait 63 ans.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Grand Est : à la découverte d'une jeune entrepreneuse aidée par l'ADIE

Près de chez vous

Les + Lus