publicité

Cinq dockers arrêtés après le démantèlement d'un trafic de cocaïne sur le port du Havre

La police judiciaire du Havre, de Rouen ainsi que l'OCRTIS (Office Central de Répression du Trafic Illicite de Stupéfiants) viennent de mettre au jour un vaste trafic de cocaïne sur le port du Havre

  • par Mickaël Goavec (avec R.P.)
  • Publié le 16/03/2016 | 17:40, mis à jour le 16/03/2016 | 17:49
© France 3 Le Havre-Baie de Seine

© France 3 Le Havre-Baie de Seine

Dans des sacs de sport

8 personnes sont actuellement en garde à vue au Havre mais aussi à Rouen et à Nanterre. Parmi elles, 5 dockers. Ils sont soupçonnés d'avoir monnayé leurs services à plusieurs réseaux de malfaiteurs. Concrètement, les enquêteurs leur reprochent d'avoir ouvert des conteneurs sur le port pour y récupérer des sacs de sport contenant de la drogue.

Une technique bien rôdée

Il s'agit de la technique du "rip-off". Le procédé est le suivant : dans le port de départ, souvent en Amérique du Sud, les malfaiteurs ciblent un conteneur, l'ouvrent à l'insu de son propriétaire et glissent derrière la porte un ou plusieurs sacs de sport chargés de drogue. Une  marchandise qui, à l'arrivée, est ensuite récupérée par des complices dans le port de destination du conteneur. Les malfaiteurs prennent alors soin de remettre un plomb sur le conteneur et le client ne se rend alors pas compte que son conteneur a été utilisé pour transporter de la drogue.

Le résultat de plusieurs mois d'enquête

Les gardes à vue commencées lundi  dernier (14 mars) peuvent se poursuivent -théoriquement- jusqu'à vendredi.
Ces gardes à vue sont le résultat d'un long travail d'enquête. Selon des sources proches du dossier, le trafic durait depuis plusieurs mois, voire plusieurs années.
Les premières comparutions devant le juge d'instruction pourraient avoir lieu demain (jeudi)  en fin de journée.
les + lus
les + partagés