Louvre-Lens : une nouvelle exposition nous fait découvrir l'Antiquité en musique

Louvre-Lens : une nouvelle exposition nous fait découvrir l'Antiquité en musique
Le musée du Louvre-Lens nous emmène dans sa nouvelle exposition visible dès mercredi. Un voyage à la découverte de vestiges d'instruments de musique de l'Antiquité. - France 3 Nord Pas-de-Calais - Caroline Arnold, Jean-Pascal Crinon, Robin Monpach, Amandine Maquet

Le musée du Louvre-Lens nous emmène dans sa nouvelle exposition visible dès mercredi. Un voyage à la découverte de vestiges d'instruments de musique de l'Antiquité.

Par M. F.

Le Louvre-Lens présente dès mercredi 13 septembre une nouvelle exposition. Intitulée "Musiques ! échos de l'Antiquité", elle propose des pièces très rares. Parmi elles, l'hymne d'Ugarit, le plus ancien connu au monde. Gravé au 13e siècle avant Jésus Christ sur une tablette, il nous parvient comme un témoignage exceptionnel.
  
"C'est exceptionnel parce que ce texte a le grand avantage d'être complet.", précise Nele Ziegler, directrice de recherches CNRS et assyriologue. "On a vraiment le texte, les indications musicales. La combinaison des deux a permis de reconstituer cette mélodie." 

L'hymne d'Ugarit
L'hymne d'Ugarit

Une reconstitution fruit d'un long travail scientifique mais sans véritable certitude. Car de la musique antique ne nous sont parvenus que de rares sortes de "partitions", quelques instruments aussi qui ont miraculeusement traversé les âges, comme une harpe égyptienne exposée au Louvre Lens. Mais il est impossible le plus souvent d'imaginer les mélodies qu'ils permettaient d'interpréter.

"L'intérêt pour nous est de comprendre l'artisanat antique", explique Sibylle Emerit, égyptologue au CNRS. "Pour comprendre cet artisanat, l'étude de la facture instrumentale permet au moins d'avoir une idée des sons que pouvaient produire ces instruments de musique. C'est ce qu'on fait aujourd'hui grâce aux nouvelles technologies."


Mais bien au-delà du son, il y a l'image. Ces représentations riches et nombreuses d'une musique omniprésente de l'Egypte à la Rome antique, de la Grèce à l'Orient.

"C'est même une voie d'entrée essentielle pour comprendre ces civilisations antiques, puisqu'elle intervient dans tous les domaines de la société", ajoute Sibylle Emerit. "Que ce soit pour vénérer les dieux, mais aussi dans le cadre des naissances, des mariages, pour accompagner la mort."

Une clé inestimable pour étudier l'organisation sociale politique et religieuse de civilisations disparues.


L'exposition "Musiques ! échos de l'Antiquité" est ouverte du 13 septembre 2017 au 15 janvier 2018 tous les jours de 10h à 18h (sauf le mardi). Elle est gratuite pour les moins de 18 ans. Le tarif réduit pour les jeunes de 18 à 25 ans est de 5€, le plein tarif est de 10 €.

Reportage : Caroline Arnold, Jean-Pascal Crinon, Robin Monpach, Amandine Maquet

A lire aussi

Sur le même sujet

On a retrouvé un vitrail à l'effigie de Mamadou N'Diaye, guérisseur et figure historique de Roubaix

Près de chez vous

Les + Lus