À quoi va ressembler la semaine d'Emmanuel Macron ?

© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Une première semaine chargée s'annonce pour le nouveau président avant la passation de pouvoir qui aura lieu ce week-end à l'Élysée.

Par Célia Mascre

Dès ce lundi 10h40, le président élu a accompagné le sortant aux célébrations du 72e anniversaire de la victoire du 8 mai 1945. François Hollande et Emmanuel Macron ont déposé côte à côte la traditionnelle gerbe des commémorations du 8 mai 1945 sur la tombe du Soldat inconnu, sous l'Arc de Triomphe. 


Le nouveau président compte également démissioner de la présidence d'En Marche! lors d'une réunion du mouvement prévue aujourd'hui. "Son après-midi sera consacré à une succession de rendez-vous de travail. Il rassemblera ses collaborateurs et verra aussi par exemple Gérard Collomb et Richard Ferrand", selon l'AFP.

Il doit également dévoiler le nom de son Premier ministre et la composition du futur gouvernement.

Mercredi, il commémorera la Journée nationale des mémoires de l'esclavage, une cérémonie qui se tiendra juste après le dernier conseil des ministres du quinquennat Hollande. C'est aussi mercredi que les résultats officiels du second tour seront publiés, à 17h30. 

Passation de pouvoir


La passation de pouvoirs avec le président élu Emmanuel Macron aura lieu dimanche à l'Elysée. Dans la foulée, Emmanuel Macron devrait annoncer le nom de son Premier ministre. Il a d'ores et déjà annoncé qu'il ne comptait pas le faire avant. 

Parmi les "premiers-ministrables", ces cinq- personnes reviennent fréquemment : Édouard Philippe (maire LR du Havre), François Bayrou (président du MOdeM, maire de Pau), Xavier Bertrand (président LR des Hauts-de-France), Gérard Collomb (maire PS de Lyon) et Richard Ferrand (secrétaire général du mouvement En marche !)


M. Macron devra également s'atteler aux investitures de son parti pour les élections législatives. Le dépôt officiel des candidatures est fixé le 19 mai. Selon un sondage Kantar Sofres-OnePoint, En marche ! recueillerait entre 24 % et 26 % des intentions de vote aux législatives, devant Les Républicains (22 %), le Front national (21-22 %), La France insoumise (13 %-15 %) et le PS (8-9 %). 

Emmanuel Macron a été élu dimanche avec 66,06 % des voix selon des résultats quasi définitifs portant sur 99,99 % des inscrits, battant largement Marine Le Pen (33,94 %) lors d'un second tour marqué par une forte abstention (25,38 %), jamais atteinte depuis le scrutin présidentiel de 1969.

Les blancs et nuls approchent les 9 % des inscrits (plus de 4 millions), un record pour une présidentielle. Au total, plus d'un Français sur trois a refusé de choisir dimanche entre les deux candidats.

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Après 12 ans loin des rings, Adil Hattab renfile ses gants de boxe

Près de chez vous

Les + Lus