Maladie de lyme : conférence d'un spécialiste en Creuse

Ce samedi 14 octobre à Sainte-Feyre, conférence sur la maladie de lyme / © BERTRAND GUAY / AFP
Ce samedi 14 octobre à Sainte-Feyre, conférence sur la maladie de lyme / © BERTRAND GUAY / AFP

Christian Perronne est Professeur et chef du service d'infectiologie à l'Hôpital universitaire Raymond Poincaré de Garches. Auteur d'un ouvrage "La vérité sur la maladie de Lyme" aux éditions O.Jacob, il sera présent à Sainte-Feyre pour une conférence sur la maladie le 14 octobre 2017

Par Isabelle Rio

Président du Conseil Scientifique de la Fédération Française contre les Maladies Vectorielles à Tiques, la FFMVT, le Professeur Christian Perronne est invité par la Section Creuse de France Lyme à Sainte-Feyre au Centre Médical National MGEN. Une conférence-débat* débutera à 14h00 le 14 octobre 2017. Il dédicacera également son ouvrage « La Vérité sur la maladie de Lyme- Infections cachées, vies brisées, vers une nouvelle médecine » paru aux Editions Odile Jacob en janvier 2017.

Une maladie encore trop peu connue

Ce médecin-chercheur de renom s'est intéressé à la maladie de Lyme, infection déclenchée par une piqûre de tique, qui peut provoquer dermatoses, arthrites et atteintes neurologiques. 

Il est le premier à avoir sensibilisé les pouvoirs publics sur l'ampleur et la gravité de cette infection transmise par les tiques, sur le manque de méthodes de diagnostic et de traitements et à parler de la grande détresse des personnes qui en sont atteintes. Il répond aux multiples interrogations de celles et ceux qui ont contracté cette maladie.

Le Limousin en tête des cas référencés

Selon une enquête du Réseau Sentinelle, on dénombrait entre 2010 et 2015 239 cas pour 100 000 habitants, pour ne parler que de la borréliose de Lyme, sans compter les co-infections tout aussi potentiellement graves et invalidantes. Le Limousin apparait en tête du top 3 des régions touchées par la maladie de Lyme. La maladie est cependant mal diagnostiquée et si un médecin consulté n’est pas obligé de la déclarer.

Il est donc difficile de connaître sa réelle incidence ainsi que les lieux précis où elle sévit. Le ministère de la santé a récemment rendue publique une application permettant un inventaire de ses lieux de prédilection.


Bientôt déclarée maladie professionnelle ?

C'est en Limousin (en Creuse) que, pour la première fois, le Tribunal des Affaires Sociales a été saisi pour voir déclarer la maladie de Lyme maladie professionnelle. Eric Odon, technicien de la fédération départementale de chasse en Creuse, se bat pour faire reconnaître sa maladie de Lyme en tant que maladie professionnelle.  




*Inscription obligatoire au tarif de 5 euros au profit de l'association France Lyme, uniquement par internet.






A lire aussi

Sur le même sujet

Bilan du gel sur les récoltes dans le vignoble Bordelais

Près de chez vous

Les + Lus