Dimanche en politique - Paris Île-de-France

Dimanche à 11h25
Logo de l'émission Dimanche en politique - Paris Île-de-France

Dans Dimanche en politique, les élections sénatoriales

© AFP/Martin Bureau
© AFP/Martin Bureau

Ce dimanche 24 septembre, 20 000 grands électeurs vont voter pour renouveler les 53 sénateurs d'Île-de-France, Paris compris. Reconduction, renouveau, nouvel équilibre dans les rapports de force. Les enjeux de ces sénatoriales, au sommaire de ce nouveau numéro de Dimanche en politique

Par Christian Meyze

Ce dimanche, plus de 20 000 grands électeurs sont appelés aux urnes pour reconduire ou renouveler les 53 sénateurs d’Ile de France.

On doit d'abord noter que, quels qu'en soient les résultats, ces élections sénatoriales entraîneront de fait, en Ile-de-France, l'arrivée de nouveaux élus, puisque 22 sénateurs sortants ne se représentent pas.
Et il faut souligner aussi que pour la première fois sous la Vème République, des élections sénatoriales vont se tenir la même année qu'une élection présidentielle et des élections législatives. C'est une coïncidence qu'il faut néanmoins garder à l'esprit car les sénateurs sont élus au suffrage universel indirect, par des grands électeurs qui sont, eux, des élus des différents scrutins précédents.


#Les espoirs de chacun


Alors, dans ce contexte, quelles peuvent être les ambitions des formations politiques en présence ?

Les partis "traditionnels", Les Républicains et le PS, très secoués cette année, espèrent sinon se refaire une santé, du moins panser un peu leurs plaies avec ces élections qui les favorisent puisqu'elles reflètent les résultats électoraux enregistrés lors des municipales de 2014. Mais cela suffira-t-il pour stopper la "vague" du "dégagisme" qui s'est formée cette année ?

La République en Marche, de son côté, espère gagner des sénateurs. Mais elle est désormais installée au pouvoir et a commencé à mettre des mesures en oeuvre. Et elle pourrait bien pâtir par exemple, de la suppression annoncée d’une partie de la taxe d’habitation : un sujet d’inquiétude pour des élus locaux déjà refroidis par la baisse des dotations étatiques et le gel des contrats aidés.


#Quels enjeux ?


Quels enjeux pour ces sénatoriales. Nous en parlerons avec nos invités :
  •  - Martial FOUCAULT, directeur du CEVIPOF (Centre d'étude de la vie politique française)
  •  - Patrick ROGER, journaliste politique au Monde

>>Voir ici la bande annonce 



 

Biennale d'art contemporain à Montrouge