publicité

Kamikazes de Vaujours, les apprentis sorciers du nucléaire

Ouvert en 1955 à l’initiative du général de Gaulle, le Centre d’études atomiques de Vaujours a contribué activement à la création de la bombe atomique française. En 1997, Jacques Chirac a fermé ce site situé à 15 kilomètres de Paris. Un site confronté à de nombreuses pollutions.

  • Par Emmanuel Tixier
  • Publié le , mis à jour le
Le site de Vaujours, près de Paris. © France 3 Paris IDF

© France 3 Paris IDF Le site de Vaujours, près de Paris.

Aujourd’hui à l’abandon, ce lieu se trouve confronté à de nombreuses pollutions chimiques et radioactives. Malgré ces inquiétudes environnementales, la société Placoplatre envisage d’ouvrir une carrière à ciel ouvert pour exploiter le gypse, risquant de remettre en suspension des particules nocives.
Kamikazes de Vaujours, les apprentis sorciers du nucléaire - Bande annonce
Comment, à l’époque, l’Etat et les responsables scientifiques du site, appelés « Kamikazes de Vaujours », ont-ils pu envisager d’expérimenter les effets de la bombe atomique aussi près de Paris ?

Et comment, encore aujourd’hui, peut-on envisager l’exploitation de ce site à haut risque sanitaire ?
Revoir l'émission
Voir la video
Les docs sur France 3

Depuis longtemps, France 3 développe une politique résolument ambitieuse en matière de documentaires, impliquant de nombreux talents tels que les auteurs et réalisateurs et pas moins de 170 producteurs en régions et à Paris, ce qui la place en position unique parmi les diffuseurs français.
Voir tous les docs France 3

publicité
vos émissions